Le test du dessin du personnage chez le sujet suicidaire

par Narongdaj Anusaksathien

Thèse de doctorat en Psychologie clinique

Sous la direction de Stéphane Thibierge.

Soutenue en 2011

à Poitiers .


  • Résumé

    Il s'agit à l'aide du test du dessin du personnage de trouver certains indices pouvant laisser prédire les risques de tentative de suicide chez l'adulte. Le test consiste à faire dessiner une personne et ensuite, une deuxième personne de l'autre sexe. Les paroles du sujet suicidaire pendant les entretiens sont essentielles : elles peuvent me donner des indications complémentaires indispensables. La recherche de l'étude porte sur huit cas cliniques de sujets suicidaires. Nous pouvons évaluer les résultats de notre recherche selon deux niveaux :Premier point spécifique à chaque cas : Une lecture détaillée des dessins des cas cliniques étudiés nous permet de mettre en relation les indices trouvés - tels que la bouche renforcée, le poignet marqué, les doigts pointus, les yeux vides - avec les conflits psychiques. Deuxième point commun à tous les cas : A travers les données observées des cas cliniques étudiés, nous recherchons les indices de points communs qui apparaissent fréquemment. Dans la plupart des cas, on constate des omissions, des distorsions, des traits fins et discontinus, des parties du corps particulièrement mises en valeur et dessinées à traits renforcés

  • Titre traduit

    Using the draw-a-person test in suicidal patients


  • Résumé

    The Draw-A-Person Test aims to reveal psychological characteristics which make it possible to predict suicidal tendencies in adults. It consists in drawing first one person and then a second person of the other sex. The patient's verbal description of the drawing during the interview is essential, it can give me invaluable and complementary information that will help me better understand the patient's problems. The study focuses on eight clinical cases and provides key data for the interpretation of the Draw-A-Person test. We can evaluate the results of our research on two levels: First point specific to each case : A detailed intrepretation of the drawings in the clinical cases studied enables us to link the evidence found - such as a reinforced mouth, marks on the wrists, pointed fingers, eyes without pupils - with the psychological conflicts. Second point common to all cases : Through the observed data in the clinical cases studied, we seek the most frequently occurring points in common. In most cases, there are omissions, distortions, faint or broken lines, or parts of the body that are particularly highlighted and drawn with heavy lines

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 191-197 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 273209
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.