L'amorçage syntaxique de l’ordre des mots en Français : Études en monologue et en dialogue

par Margot Poletti

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Rigalleau et de Ludovic Le Bigot.

Soutenue en 2011

à Poitiers , dans le cadre de École doctorale Cognition, comportements, langage(s) (Poitiers2009-2018) , en partenariat avec cerca (laboratoire) et de Université de Poitiers. UFR de sciences humaines et arts (autre partenaire) .

Le président du jury était Patrice Terrier.

Le jury était composé de François Rigalleau, Ludovic Le Bigot, Patrick Bonin, Julie Franck.


  • Résumé

    L'amorçage syntaxique est la tendance des individus à reprendre la structure grammaticale d'un énoncé à laquelle ils ont été précédemment confrontés (Pickering & Ferreira, 2008). Dans la partie théorique, l'amorçage syntaxique est défini ainsi que les enjeux théoriques qu'il sous-tend. Deux hypothèses développées pour les effets d'amorçage syntaxique sont ensuite chacune détaillée: l'hypothèse d'activation initiée par Pickering et Branigan (1998) et celle d'apprentissage implicite introduite par Chang, Dell, Bock et Griffin (2000). Une synthèse des éléments théoriques permet d'envisager les fonctions que peut exercer l'amorçage syntaxique dans le traitement du langage et son développement. La partie expérimentale rapporte 5 expériences fondées sur deux hypothèses et se rassemblant autour de deux types de paradigme, impliquant pour l'une des complétions de phrases à l'écrit, et pour l'autre une interaction verbale médiatisée par tchat. La première hypothèse envisage la possibilité que les effets d'amorçage soient localisés sur certains éléments de la structure syntaxique. La seconde hypothèse suggère que les formes interrogatives doivent provoquer des effets d'amorçage syntaxique dans le cadre d'une interaction. D'une manière générale, les résultats ont été obtenus dans des conditions expérimentales d'amorçage syntaxique « pur » et sur des structures syntaxiques françaises. Enfin, la discussion générale intègre différemment les principaux résultats rapportés dans la partie expérimentale pour les combiner à d'autres apports théoriques, et offrir des perspectives expérimentales sur l'amorçage syntaxique.

  • Titre traduit

    Priming french word order : studies in monologue and in dialogue


  • Résumé

    Syntactic Priming is defined as the tendency of people to reuse the form or the grammatical structure of a sentence that they were previously produced or perceived (Pickering & Ferreira, 2008). In a first section largely theoretical, syntactic priming is defined as the theoretical issues underlying it. The two major hypotheses developed for syntactic priming effects are then each details. First, the hypothesis of activation initiated by Pickering and Branigan (1998) is explained, and with it the notions of syntactic representation and the role of syntactic priming in production models. Second, the assumption of implicit learning introduced by Chang, Dell, Bock and Griffin (2000) is reported. This assumption allows the highlighting of the variation in the persistence of syntactic priming effects, and introduced the role of syntactic priming in the mechanisms of learning. Finally, these theoretical elements are synthesized in order to consider the different functions that can perform syntactic priming in language processing, its development and acquisition. The experimental reports 5 experiments based on two key hypothesis that can gather around two types of paradigm, implying for one a written phrase completions task, and the other a verbal interaction mediated by tchat. The first hypothesis considers the possibility that priming effects are localized on certain elements of the syntactic structure. The second hypothesis suggests the interrogative forms must cause syntactic priming effects in the context of an interaction. In general, all results were obtained under experimental conditions which imply clean effects of syntactic priming on French structures. Finally, the general discussion integrates the main results reported differently in the experimental part to combine with other theoretical contributions and provide opportunities experimental syntactic priming.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (189 f.)
  • Annexes : Bibliographie

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.