Le lexique-grammaire des verbes du grec moderne : constructions transitives non locatives à un complément d’objet direct

par Ourania Voskaki

Thèse de doctorat en Informatique et linguistique

Sous la direction de Panayota-Tita Kyriacopoulou.

Le jury était composé de Panayota-Tita Kyriacopoulou, Eric Laporte, Benoit Sagot, Matthieu Constant.

Les rapporteurs étaient Anna Anastassiadis-Symeonidis, Salah Mejri.


  • Résumé

    Cette étude a pour objectif la description syntaxique et sémantique des constructions transitives non locatives à un complément d'objet direct en grec moderne : N0 V N1. Nous nous sommes appuyée sur le cadre théorique de la grammaire transformationnelle de Zellig S. Harris et sur le cadre méthodologique du Lexique-Grammaire, défini par Maurice Gross et développé au Laboratoire d'Automatique Documentaire et Linguistique. À partir de 16 560 entrées verbales morphologiques, nous procédons à la classification des constructions transitives non locatives, à partir de 24 classes distinctes, sur la base de critères formels posés. Un inventaire de 2 934 emplois verbaux à construction transitive non locative à un complément d'objet direct a été ainsi produit et scindé en neuf classes. Parmi ces emplois, 1 884 sont formellement décrits dans 9 tables de lexique-grammaire établies : plus précisément, il s'agit de celles qui impliquent des constructions à un complément d'objet direct illustrant les concepts « apparition » (table 32GA), « disparition » (32GD), objet « concret » (32GC), « partie du corps » (32GCL), substantif « humain » (32GH), substantif avec « pluriel obligatoire » (32GPL). En outre, la transformation passive est largement interdite pour les emplois verbaux recensés dans la table 32GNM, alors que les tables 32GCV et 32GRA regroupent des verbes acceptant une transformation à verbe support. Nous présentons l'application des données linguistiques recensées dans le traitement automatique des langues naturelles (TALN), avec la conversion automatique des tables en automates à états finis récursifs, suivie de nos suggestions sur leur applicabilité à la traduction en français et à l'enseignement du grec moderne (langue maternelle ou étrangère) : acquisition/apprentissage

  • Titre traduit

    The lexicon-grammar of Modern Greek verbs : transitive non locative constructions with one direct object


  • Résumé

    The current research aims to provide a syntactic and semantic analysis of Modern Greek transitive non-locative constructions with one direct object: N0 V N1. Our study is based on the syntactic framework of the Transformational Grammar defined by Zellig S. Harris. We followed the Lexicon-Grammar methodology framework developed by Maurice Gross and elaborated at the LADL (Laboratoire d'Automatique Documentaire et Linguistique). Based on 16 560 morphological verbal entries, we proceeded to the classification of transitive non-locative constructions. On the basis of formal criteria we divided them into 24 distinct classes that formed an inventory of 2 934 transitive non-locative verbal uses with one direct object. Among them, 1 884 verbal uses were split into nine classes and they were formally described in 9 lexicon-grammar tables established for this purpose. More precisely, these structures include a direct object referring to the following concepts: “appearance” (32GA table), “disappearance” (32GD), “concrete” object (32GC), “body part” (32GCL), “human” object (32GH), and “obligatory plural” (32GPL). Likewise, the passive transformation is largely blocked in the 32GNM table, while the 32GCV and 32GRA tables regroup verbs accepting a support verb transformation. We present the linguistic data application in Natural Language Processing (NLP), by means of automatic tables conversion into recursive transition network automata. Moreover, we set forth our remarks on their applicability in translation from Modern Greek to French as well as in language learning/teaching (Modern Greek as first or second language)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.