La loi des femmes : La parité au Sénégal : représentations, enjeux et stratégies

par Adélaïde Amelot

Thèse de doctorat en Sciences Politiques

Sous la direction de Sophia Mappa.

Soutenue le 03-10-2011

à Paris Est , dans le cadre de OMI - Organisation, Marchés, Institutions , en partenariat avec LARGOTEC - Laboratoire de recherche sur la gouvernance publique, territoire et communication (laboratoire) .

Le président du jury était Chantal Delsol.

Le jury était composé de Sophia Mappa, Amsatou Sow Sidibé.

Les rapporteurs étaient Dominique Darbon, Philippe De Leener.


  • Résumé

    En mai 2010, l'Etat du Sénégal se dotait d'une loi instituant la parité entre hommes et femmes. L'objet de ce travail a été d'interroger la manière et les raisons pour lesquelles la question de l'introduction en droit du principe de la parité a constitué un enjeu politique pour le mouvement d'émancipation de la question féminine. Comme nombre de politiques intéressant la problématique des femmes, la loi sur la parité est formellement justifiée par la nécessité de mettre en œuvre une dynamique de genre. Nous avons alors interrogé la capacité du genre, tel qu'il a été élaboré en Occident, à refléter l'organisation des rapports sociaux de sexe au Sénégal. En effet, la catégorie du genre a émergé en Occident au milieu du siècle dernier comme reflet des bouleversements à la fois des relations entre hommes et femmes et des représentations sociales liées à la différenciation des sexes. Le questionnement intellectuel, culturel et sociohistorique de la thèse a alors conduit à déconstruire le concept de genre dans l'objectif de faire émerger les ressorts sociaux, politiques et culturels qui l'appuyaient. Il s'est ensuite agi d'analyser la manière dont le genre, en tant que construction des relations de pouvoir entre hommes et femmes, s'exprimait au Sénégal. Quel y était le lien entre relations de pouvoir entre les sexes et rapport au pouvoir. Comment le genre, tel qu'il s'exprime dans la société sénégalaise, rencontre le genre, tel que l'élite intellectuelle et politique, l'a construit comme catégorie ? Ce questionnement a pu être élaboré à l'appui de la mobilisation qui s'est exprimée en faveur de l'inscription de la parité en droit afin de faire émerger les enjeux qui s'y manifestaient

  • Titre traduit

    Equality in politics for women in Senegal : Depictions, challenges and strategies


  • Résumé

    In May 2010, the government of Senegal passed a law instituting parity between men and women. The purpose of this work was to question how and why the introduction of the principle of parity in law constituted a political challenge for the female emancipation movement. Like many policies relevant to women, the law on parity is officially justified by the necessity of implementing a gender-based approach. We then examined the ability of gender, as it has been established in the West, to reflect the organisation of social relationships between the sexes in Senegal. The gender category emerged in the West in the middle of the last century as a reflection of the upheavals both in the relationships between men and women and in the social depictions related to the differentiation of the sexes. The intellectual, cultural and socio-historical questioning of the thesis then led to deconstructing the concept of gender with the aim of highlighting the social, political and cultural impulses that supported it. It then analysed how gender, as a construction of the power relationships between men and women, expressed itself in Senegal. What was the link there between power relationships between the sexes and relationships to power? How did gender, as expressed in Senegalese society, encounter gender as the intellectual and political elite constructed it as a category? This enquiry was prepared in support of the mobilisation in favour of enacting parity in law in order to highlight the issues that were apparent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.