La fantasy, phénomène littéraire, éditorial et social en littérature jeunesse

par Eunice Barreto Dos Santos Martins

Thèse de doctorat en Langue et Littérature Françaises

Sous la direction de Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval.

Soutenue le 25-05-2011

à Paris Est , dans le cadre de Ecole doctorale Cultures et Sociétés (Créteil ; 2010-2015) , en partenariat avec LIS - Lettres Idées Savoir (laboratoire) .

Le président du jury était Marie-Laure Elalouf.

Le jury était composé de Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval, Christine Mongenot.

Les rapporteurs étaient Catherine Boré.


  • Résumé

    Si l’on peut faire remonter la naissance de la fantasy aux récits mythologiques et la rattacher aux contes populaires, la fantasy moderne n’a été reconnue qu’au début du XXe siècle. Venu de l’anglais imagination, le genre appartient au domaine de la littérature d ‘évasion, car il propose un « réenchantement » de notre monde.Marquée par de grands titres, tels que la trilogie du Seigneur des anneaux de J. R. R. Tolkien, la fantasy s’est ouverte à la littérature de jeunesse, notamment avec Harry Potter. Notre étude porte sur un corpus d’oeuvres marquantes de S. Audouin-Mamikonian, P. Bottero, B. Bottet, S. De Mari, N. Farmer, C. Paolini, M. Paver et E. Rodda, qui ont été publiées en France entre 2000 et 2006. Après avoir esquissé une typologie des sous-genres de la fantasy en la caractérisant par rapport aux autres littératures de l’imaginaire, il s’agit d’interroger les œuvres du corpus au niveau de la construction du héros et du monde dans lequel il évolue, d’étudier les phénomènes intertextuels et, notamment, comment le schéma narratif du conte est utilisé pour offrir à son lecteur un parcours quasi initiatique de l’adolescence et, enfin,de montrer comment la fantasy jeunesse en France est devenue un phénomène social et éditorial par l’intermédiaire des nouveaux outils de commercialisation


  • Résumé

    Although fantasy dates back to mythological tales and may be associated with folktales, modern fantasy has only been recognized since the beginning of the 20thcentury. According to its definition as “imaginative fiction”, the genre belongs to thefield of escapist literature since it provides a “re-enchantment” of our world.Highlighted by best-sellers, such as The Lord of the Rings trilogy by J. R. R. Tolkien,fantasy flourished in children’s literature especially with Harry Potter. Our study relieson a significant body of works written by S. Audouin-Mamikonian, P. Bottero,B. Bottet, S. Mari, N. Farmer, C. Paolini, M. Paver and E. Rodda and published in France between 2000 and 2006. After outlining a typology of the subgenres of fantasy by characterizing it in relation to the other types of speculative fiction, the study focuses on the works themselves, especially with regard to the construction of the hero and of the world he lives in with a view to analyzing intertextual phenomena, grasping notably how the narrative scheme of the tale is used to offer the reader some sort of initiation journey through adolescence and, lastly, to showing how youth fantasy in France has become a social and editorial phenomenon through innovative marketing tools

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.