Les stratégies de développement en Mauritanie : causes et modalités

par Cheikh Mohamed Hafeth Ould El Hacen Barro

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernardin Solonandrasana.

Soutenue en 2011

à Perpignan .


  • Résumé

    Depuis son indépendance, la Mauritanie a connu plus d’un plan et plus d’un programme ? Le premier plan de développement économique et social (1963-1966) a dû faire face à des problèmes difficilement surmontables, le deuxième plan a couvert la période 1970-1973 et un troisième plan de développement économique et sociale couvrant la période 1976 1980. Actuellement un programme d’ajustement structurel et la bonne gouvernance sont en vigueur. Au début des années 80, la Mauritanie a commencé à adopter les concepts de développement, mais elle n'a pas réussi à transformer la rhétorique dans les politiques et actions concrètes. Cela est dû à obstacles institutionnels politiques, économiques et démocratiques à la transition du pays vers l'autonomie. En particulier, ils comprennent que le pays manque d'infrastructures de base, l'homogénéité régionale et l'efficacité dans la gestion des ressources, l'incapacité des institutions à faire face aux exigences du développement et de l'absence d'un système pour guider la coopération entre les institutions. C’est dans ce contexte que la Mauritanie s’est engagée en 1985 dans une politique d’ajustement structurel visant à rétablir les équilibres macroéconomiques à travers une politique de stabilisation et à faire revenir la croissance durable au moyen de réformes structurelles axées sur un recentrage progressif du rôle de l'État sur ses missions régaliennes, son désengagement de la sphère productive et l’assainissement de l’environnement des affaires afin de stimuler l’initiative privée.

  • Titre traduit

    ˜The œstrategies of development in Mauritania : causes and modalites


  • Résumé

    Since its independence, Mauritania knew more than a plan and more than a program? The foreground of economic and social development (1963-1966) had to face with difficulty surmountable problems; the second plan covered the period 1970-1973 and the third plan of development economic and social covering the period 1976 1980. At present a program of structural adjustment and the good governance are effective. At the beginning of the 80s, Mauritania began to adopt the concepts of development, but it did not manage to transform the rhetoric in the politics (policies) and the concrete actions (shares). It is due to political, economic and democratic institutional obstacles to the transition of the country towards the autonomy. In particular, they understand (include) that the country nearly basic infrastructures, the regional homogeneity and the efficiency in the management of the resources, the incapacity of institutions to face the requirements of the development and the absence of one. It is in this context that Mauritania made a commitment in 1985 in a politics (policy) of structural adjustment to restore the macroeconomic balances through a politics (policy) of stabilization and to make return the sustainable growth by means of structural reforms centred on a progressive centring of the role of the State on its kingly missions, its disengagement of the productive sphere and the purification of the environment of the business (affairs) to stimulate the private initiative.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (287 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 270-280

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2011 OUL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.