Analyse du processus de socialisation politique des jeunes au Burundi

par Nicolas Hajayandi

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Christian Thibon et de Jérôme Lafargue.

Soutenue en 2011

à Pau .

  • Titre traduit

    ˜An œanalysis of the process of political socialization of the youth in Burundi


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le processus de socialisation est inhérent à toute vie sociale organisée et indissociable du contexte social dans lequel il se déploie. Son déroulement porte non seulement les caractéristiques de la société à laquelle on appartient mais aussi reste influencé par les orientations et parfois même les stratégies des acteurs qui y interviennent. Cette thèse a pour objectif de montrer la place du contexte sociopolitique burundais dans le processus de socialisation politique et dans la construction d’un imaginaire politique qui s’est révélé plus ou moins mobilisateur pour les jeunes. Elle entend aussi remonter le processus d’acquisition des attitudes, opinions et comportements politiques chez les jeunes à travers les divers agents et cadres de socialisation. Si les grandes périodes de l’histoire du Burundi ont été toutes significatives pour la formation politique et idéologique des jeunes, les années 1990, qui ouvrent une ère nouvelle pour bon nombre de pays africains avec le contexte de démocratisation, constituent un tournant décisif pour ce processus de socialisation politique. C’est cette longue évolution qui a structuré le processus de socialisation politique des jeunes par la formation des attitudes politiques et l’adoption de certains types de comportements parfois teintés de militantisme affilié. Cette analyse a été conduite à travers une approche interactive et constructive qui fait la part belle au rôle des jeunes dans le processus de leur socialisation et dans leurs stratégies d’adaptation à la dynamique sociopolitique burundaise. Cette dynamique dans laquelle le dialogue entre la tradition et la modernité s’engage sur fonds de propos réciproquement accusateurs aide à tenir compte de la perte d’influence de la tradition au profit d’une modernité qui reste toujours à apprivoiser. Elle fait apparaître des acteurs multiples au travers des initiatives diverses et parfois concurrentes sous prétexte de voler au secours de la socialisation qui, sous certains aspects, est pensée en terme de crise.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (656 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 593-624

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.