Ontologies, Logic and Interaction

par Marco Romano

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Christophe Fouqueré.

Soutenue en 2011

à Paris 13 .

  • Titre traduit

    Ontologies, Logique et Interaction


  • Résumé

    Le Web sémantique vise à enrichir les données du Web par des données "sémantiques" afin de permettre aux agents web d'utiliser l'information présente dans le Web, au-delà d'un simple affichage. Le rôle des ontologies est central dès lors qu'il permet de signaler aux agents Web ce que les ressources sont et comment celles-ci peuvent être utilisées. Nous proposons dans ce travail des perspectives originales pour représenter et utiliser non seulement ces ontologies mais aussi les folksonomies. Nous définissons notre modèle à partir de celui des espaces cohérents utilisé en Logique Linéaire. Les espaces de compatibilité ontologique nous permettent ainsi de rendre compte de ces objets et de leur interaction telle que mise en oeuvre sur le web. Nous proposons également une interprétation à base de la Ludique développée par J-Y Girard des processus d'interaction à l'oeuvre entre les agents web et les sources de données. Ces propositions forment un cadre riche qui nous permet de repenser la question philosophique de la création des concepts, d'une ontologie, et d'apporter un nouvel éclairage à certains des grands problèmes liés à la communication.


  • Résumé

    Semantic Web is the ambitious project to enrich data in the Web with an "extra level of semantics" in order to enable intelligent web agents touse information in the Web, rather than only have it displayed on screen. Central insuch a project is the role of ontologies as knowledge representations designed to signal to web agents what resources are and what they can be used for. This work aimsto give some contribution to such a project by suggesting alternative perspectives from which to consider it. But also by proposing an original theoretical model, less constrained by the linguistic approach to symbolic representation, and most of all, capable to represent on a common logical ground both ontologies and folksonomies. This model exploits a special class of Coherence spaces (that come from Linear Logic) that we define as Ontological Compatibility Spaces (OCS). Together with OCSs, we propose also an interpretation of the query-answer interplay between web agents (and data sources), based on Ludics, that we deem capable to richly model the interactive processes by means of which information can be exchanged between systems that adopt different ontologies. Together, these proposals compose a rich and fascinating frame to consider, even from a purely philosophical point of view, issues like the process that leads to the definition of a concept in an ontology, and some major problems that emerges with the use of ontologies to enable communication. A recurring theme in this work is the tight and intricate relation that holds between ontology and the language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (232 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 222-232

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 2011 099
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.