Douleur aiguë en médecine d'urgence extrahospitalière : aspects épidémiologiques et thérapeutiques

par Michel Galinski

Thèse de doctorat en Santé publique. Biostatistiques

Sous la direction de Frédéric Adnet.

Soutenue en 2011

à Paris 13 .


  • Résumé

    Notre objectif était d’optimiser la prise en charge de la douleur aiguë en médecine d’urgence extrahospitalière. Notre travail a permis de mesurer la prévalence de la douleur aiguë dans ce contexte. Elle était de 37% chez l’enfant et de 42% chez l’adulte. Les facteurs associés aux douleurs les plus intenses ont été identifiés ainsi que ceux associés à une analgésie insuffisante. Nous avons pu montrer que la douleur thoracique due à un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST avait 3,7 fois plus de risque d’être intense à sévère comparativement à des douleurs non dues à un infarctus. Dans l’infarctus du myocarde sans sus-décalage du ST par contre, l’intensité de la douleur thoracique n’était pas significativement plus importante. Nous avons pu montrer que la morphine n’était pas moins efficace que le fentanyl lors de douleurs aiguës sévères. Enfin nous avons démontré que de faibles doses de kétamine étaient associées à une réduction significative et précoce de la consommation de morphine (p< 0,001). L’ensemble de ces éléments peuvent donc être pris en compte pour améliorer la prise en charge de la douleur en médecine d’urgence extrahospitalière.

  • Titre traduit

    Acute pain in out-of-hospital emergency setting: epidemiological and therapeutic aspects


  • Résumé

    We aimed to optimise acute pain management in out-of-hospital emergency setting. Our work made it possible to fix the prevalence of acute pain in this context. It was 37% in children patients and 42% in adult patients. Factors associated with the most intense pain were identified as those associated with inadequate analgesia. We have shown that chest pain due to ST-segment elevation Myocardial Infarction was 3. 7 times more likely to be intense to severe compared to non myocardial infarction pain. In the Myocardial Infarction without ST-segment elevation, the intensity of chest pain was not significantly higher. We could demonstrate that morphine was not less effective that fentanyl during severe acute pain. Finally, we could demonstrate that low doses of ketamine were associated with a significant reduction of morphine consumption (p<0. 001). The set of these elements could be taken into account to improve pain management in emergency out-of-hospital setting.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (106 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 95-106

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH 2011 054
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.