Role du striatum dans la perception temporelle via un modele rat transgenique de la maladie de huntington

par Sophie Hohn

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Valérie Doyère.

Soutenue le 28-10-2011

à Paris 11 , dans le cadre de Ecole doctorale Signalisations et Réseaux Intégratifs en Biologie (2000-2015 ; Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) , en partenariat avec Centre de Neurosciences Paris-Sud (Orsay, Essonne) (laboratoire) et de Centre de Neurosciences Paris-Sud (laboratoire) .

Le président du jury était Sylvie Granon.

Le jury était composé de Valérie Doyère, Sylvie Granon, Sylvie Droit-Volet, Alain Marchand.

Les rapporteurs étaient Sylvie Droit-Volet, Anne-Marie Mouly.


  • Résumé

    Afin d’analyser le rôle de la plasticité striatale dans la perception temporelle, nous avons réalisé une étude comportementale et électrophysiologique d’un modèle rat transgénique de la maladie de Huntington impliquant la dégénérescence progressive du striatum. Pour ce faire, nous avons élaboré une étude longitudinale (4-15 mois) du suivi de la maladie de Huntington au niveau moteur, motivationnel et temporel, et une étude présymptomatique (4-5 mois) de l’estimation temporelle et électrophysiologique in vivo de la voie préfronto-striatale. Nous avons détecté un dysfonctionnement de la perception temporelle et de la plasticité synaptique de manière présymptomatique, suggérant une corrélation entre ces deux dysfonctionnements. En symptomatique, le comportement temporel discriminatif est plus fortement altéré, corrélat d’une dégénérescence du striatum.

  • Titre traduit

    Role of the striatum in temporal perception in a transgenic rat model for huntington’s disease


  • Résumé

    In order to assess the role of striatal plasticity in temporal perception, we have realized a behavioral and electrophysiological study of a transgenic rat model for Huntington’s disease that implicates progressive neurodegeneration of the striatum. For that purpose, we have done a longitudinal study (4-15 months) of Huntington’s disease at a motor, motivational and temporal level, and a presymptomatic study (4-5 months) of temporal estimation and of in vivo electrophysiological prefronto-striatal pathway. We have detected a dysfunction in temporal perception as well as an alteration of synaptic plasticity at a presymptomatic stage, suggesting the existence of a correlation between those two dysfunctions. At a symptomatic stage, the temporal discriminative behavior is deeply altered, correlating with striatum degeneration.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.