Microsphères de chimioembolisation appliquées au poumon : étude de la libération in vivo d'anticancéreux

par Minh-Tâm Baylatry

Thèse de doctorat en Pharmacologie expérimentale et clinique

Sous la direction de Christine Fernandez et de Alexandre Laurent.

Le président du jury était Christos Chouaïd.

Le jury était composé de Laurence Moine, Jean-Pierre Pelage.

Les rapporteurs étaient Etienne Chatelut, Thierry De Baère.


  • Résumé

    La chimioembolisation est une thérapie loco-régionale qui consiste à injecter, au moyend’un microcathéter, un principe actif et un agent d’occlusion vasculaire de manière la plussélective possible dans les artères nourricières du processus pathologique. Les microsphèresde chimioembolisation sont des microsphères calibrées et chargeables en principe actif,développées ces dernières années afin d’optimiser la chimioembolisation et permettre unelibération ciblée et contrôlée du principe actif au sein du territoire pathologique. L’utilisationde ces microsphères n’a encore jamais été appliquée à la chimioembolisation du poumon. Ellepourrait être intéressante dans le traitement des tumeurs pulmonaires malignes en permettantune imprégnation de la tumeur par un anticancéreux, tout en évitant une toxicité systémiquede ce dernier et dans le traitement des hémoptysies massives en évitant les récidives, dues àune recanalisation des vaisseaux après embolisation, par l’utilisation d’un inhibiteur duremodelage vasculaire.Notre travail a consisté à évaluer les performances de libération de l’irinotécan et dusirolimus à partir des microsphères de chimioembolisation au niveau systémique et au niveautissulaire, sur des modèles de chimioembolisation pulmonaire chez la brebis. Nos résultats ontmontré que les microsphères de chimioembolisation ne permettaient pas une délivrancetissulaire prolongée de l’irinotécan pour espérer obtenir une imprégnation efficace d’un lobepulmonaire. Les microsphères chargées en sirolimus semblent permettre une libérationcontrôlée du principe actif et paraissent intéressantes pour prévenir la recanalisation.Les microsphères de chimioembolisation doivent être améliorées pour permettre unelibération prolongée du principe actif. Des études complémentaires notamment en termesd’efficacité (modèle tumoral) doivent être réalisées pour montrer l’intérêt d’utiliser lachimioembolisation pulmonaire par microsphères en pratique clinique.

  • Titre traduit

    Lung chemoembolization with drug eluting beads : in vivo evaluation of anticancer drug release


  • Résumé

    Chemoembolization is a loco-regional therapy, which consists of delivering selectively and directly to the pathologic area, by means of catheters through the vasculature, a drug and an embolic agent. The purpose is to achieve nutrient and oxygen starvation of the tumor, to minimize chemotherapy wash-out with prolonged contact with tumor tissue and therefore to increase the local drug concentration and reduce systemic toxicity. Drug eluting beads are a new generation of calibrated embolization beads, which behave as a drug delivery system. They have been developed in order to optimize chemoembolization and to control precisely the release and the dose of drug into the treatment site. Drug eluting beads have never been used for lung chemoembolization. It may be interesting to evaluate them in the treatment of lung tumors in order to impregnate the tumor with an anticancer drug while avoiding systemic toxicity of this drug and in the treatment of massive hemoptysis to avoid recurrences, induced by a recanalization of vessels after embolization, by using an inhibitor on vascular remodeling. Our purpose was to evaluate the release performances of irinotecan and sirolimus from drug eluting beads, in systemic circulation and in lung tissue, in sheep lung chemoembolization models. Our results showed that drug eluting beads did not allow a sufficient sustained delivery of irinotecan to expect to obtain an effective impregnation of a pulmonary lobe. Sirolimus eluting beads seem to allow a drug controlled release and appear interesting to prevent recanalization. Drug eluting beads have to be improved in order to allow sustained and controlled release of the drug. Complementary studies especially efficacy studies have to be investigated for showing the interest to use lung chemoembolization with drug eluting beads in clinical practice.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DiBISO. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.