Influence de la réduction de mobilité active et passive de la chaîne posturale. : influence sur la capacité posturo-cinétique

par Yola Friant

Thèse de doctorat en Sciences du Sport, de la Motricité et du Mouvement Humain

Sous la direction de Serge Le Bozec.

Le président du jury était Manh-Cuong Do.

Le jury était composé de Serge Le Bozec, Manh-Cuong Do, Pierre Portero, Marco Schieppati, Pier-Giorgio Zanone, Alain Hamaoui.

Les rapporteurs étaient Pierre Portero, Marco Schieppati.


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est de déterminer l’influence des réductions de mobilité ostéo-articulaire passive et active sur la capacité posturo-cinétique. La réduction de mobilité passive est analysée à travers un mouvement d’élévation des membres supérieurs à vitesse maximale au cours duquel seront mesurés des indices électromyographiques (Tibial antérieur, Soléaire) et biomécaniques (plateforme de force, accéléromètre). La réduction de mobilité active est étudiée à partir d’un examen posturographique combiné à un mouvement de compression d’une barre dynamométrique et à l’enregistrement de la cinématique respiratoire. L’analyse de la composante passive révèle que, dès 50% de perte de mobilité au niveau de la région cervicale, la capacité posturo-cinétique (CPC) est perturbée. Le blocage passif des articulations des chevilles et du rachis cervical semble davantage réduire la CPC que celui des genoux ou du rachis lombaire. L’étude de la composante active montre que l'augmentation de la tension musculaire active le long du tronc est susceptible de perturber l'équilibre postural, mais uniquement lorsqu'elle dépasse un certain niveau. Ainsi les deux composantes, passive et active, de la mobilité ostéo-articulaire, paraissent chacune jouer un rôle dans la capacité à compenser les perturbations associées au maintien postural ou à l’exécution du mouvement.

  • Titre traduit

    Reducing postural chain active and passive mobility : influence on capacity posturo-kinetic


  • Résumé

    The aim of this study was to determine the influence of passive and active components of osteoarticular mobility on the capacity posturo-kinetic. The passive component was analyzed through a paradigm of upper limb elevation at maximum velocity, during which electromyographic (Tibialis anterior, soleus) and biomechanical (force platform, accelerometer) parameters were measured. The active component was studied from an experimental paradigm associating a posturaphic examination with a bimanual compression of a dynamometric bar. Results analysis showed that the posturo-kinetic capacity (PKC) was reduced when the loss of mobility exceeded 50% at the neck level. Passively blocking the ankle joints and the cervical spine seemed more likely to reduce the PKC than blocking the knee or the lumbar spine. The study of the active component showed that the increase in active muscle tension along the trunk may impair body balance, but only when it exceeds a certain level. Thus the two components, passive and active, of the osteoarticular mobility, appeared as significant factors in the ability to compensate for the disturbances associated with postural maintenance or movement execution.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.