L’évènement sportif, un modèle d’échanges communicationnels territorialisés : étude des inférences du contexte sur son système de relations

par Alain Schoeny

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Michel Desbordes.

Le président du jury était Dominique Charrier.

Le jury était composé de Michel Desbordes, Dominique Charrier, Alain Ferrand, Gary Tribou, José Chaboche.

Les rapporteurs étaient Alain Ferrand, Gary Tribou.


  • Résumé

    L’événement est un sujet rarement pris comme objet de recherche. Banalisé, il semble aller de soi. Cette absence de définition témoigne à la fois d’un manque de compréhension et de la difficulté de se saisir de ce « fait social ». Dans le domaine sportif, il est cependant un objet de convoitise pour son potentiel décrété de différenciation et d’avantages pressentis. Si les techniques de partenariat telles que le sponsoring, le mécénat et de relations publiques sont au niveau de leurs organisations plutôt bien connues, elles sont curieusement loin d’avoir révélé toutes leurs richesses du point de vue « communicationnel ».L’objectif de ce travail de recherche est donc d’identifier les mécanismes de la communication durant différentes formes d'événements sportifs. Entre manifestations internationales, d’entreprise ou séminaires sportifs (‘team building’, ‘incentive’, gratification, etc.), l’événement est au cœur d’un système relationnel complexe. Comme le souligne Edgar Morin pour comprendre cette complexité, il est nécessaire de changer de paradigme afin d’en saisir le sens. La relation alors invisible, demande un positionnement de recherche phénoménologique, compréhensif et constructiviste (Le Moigne).Ce « fait humain » est ainsi conçu comme un processus de contextualisation d’éléments situationnels. L’acteur social réinvente donc une nouvelle définition de la situation à laquelle il prend part en mettant en relation différents « artefacts ». Aussi, un courant de pensée en sciences de l’information et de la communication, prolongeant les travaux de l’Ecole de Palo Alto (Watzlawick & coll.), s'appuie sur de nouvelles méthodes d’analyse systémique qualitative et sémiotique situationnelle des communications pour comprendre la genèse du sens partagé par un ensemble d’acteurs en présence (Mucchielli).Les résultats obtenus par cette recherche originale proposent, en complémentarité des travaux effectués par ailleurs (Ferrand, Tribou, etc.), de revisiter un certain nombre de concepts comme la persuasion, l’influence, la modification, etc. du point de vue de l’acteur par la notion de communication territorialisée. Pour les sciences du management comme pour les sciences et techniques des activités physiques et sportives, ces nouvelles pistes de recherche s’inscrivent dans une « praxéologie » de la communication pour une meilleure compréhension de l’action et de son contexte (Quéré).

  • Titre traduit

    Sport event, a communicational model of exchanges territorialized : etude inferences of context on its relations system


  • Résumé

    Event is a subject rarely considered as object of research topic. Trivialized, it seems obvious. This lack of definition shows both a lack of understanding and a difficulty in tacking "social action". In sport, however, it is an object of lust decreed for its potential benefits of differentiation and considered advantages. If techniques such as sponsoring, sponsorship and public relations are pretty well known within their organizations, curiously, they have far from having revealed all their wealth in terms "communicational".The objective of this research is to identify the mechanisms of different forms of communication during sporting events. In international events, business seminars or sports (team building, incentive, gratuity, etc.), the event is at the heart of a complex relational system. As Edgar Morin points out to understand this complexity, it is necessary to change the paradigm in order to understand the meaning. The then invisible relationship requires positioning of phenomenological research, understanding and constructivism (Le Moigne).This "human fact" reads as a process of contextualisation of situational factors. Therefore, the social subject reinvents a new definition of the situation he is involved in linking various "artifacts". Also, a stream of thought in information and communication science, extending the work of the Palo Alto School (Watzlawick & coll.), is based on new methods of systems analysis and qualitative semiotic situational communications to understand the genesis of meaning shared by a group of subjects involved (Mucchielli).The results of this original research offering, in complementing the work done elsewhere (Ferrand, Tribou, etc.), to revisit a number of concepts such as persuasion, influence, change, etc. from the perspective of the subject by the notion of communication territorialized. For management as science and STAPS, these new avenues of research are part of a "praxeology" of communication for a better understanding of the action and its context (Quéré).


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.