L' ensemble immobilier « Climat de France » à Alger : contribution à l’histoire de la pensée urbaine et architecturale de Fernand Pouillon en Algérie

par Rym Merzelkad

Thèse de doctorat en Aménagement du territoire

Sous la direction de Guy Burgel.

Soutenue en 2011

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’œuvre de Feu Fernand Pouillon, nous semble considérable de par la diversité des thèmes qu’il traite et la variété des constructions. Nous reconnaissons l’édification d’hôtels, d’habitat, de cités universitaires, de bibliothèques, de gares, d’écoles, etc. Trois sites majeurs situés en Algérie, en France et en Iran permettent de couvrir l’essentiel de sa production. Cette recherche, que nous avons conduite, porte un intérêt sur les travaux que l’architecte y a réalisés à Alger, dont l’abondance de la production architecturale et urbaine s’étale de 1953 à 1984. Dans une première période (1953-1959), et à l’initiative de Jacques Chevallier (le Maire de la ville d’Alger de l’époque) ; l’intervention spécifique de F. Pouillon consiste en la réalisation d’un programme de logements repartis sur trois sites (Diar El Saada, Diar El Mahçoul, Climat de France). Sur ces derniers, F. Pouillon a changé radicalement les idées reçues en matière d’habitat, convaincu que la résolution des problèmes urbains résidait dans la prise en charge des populations autochtones et l’intégration de toutes les couches sociales, et ce quelques soient leurs ethnies ou leurs origines. Sans renier aucune des questions soulevées par les réflexions du mouvement moderne. F. Pouillon cherchait à recréer l’ambiance urbaine et conviviale des villes anciennes. De leurs espaces traditionnels, de leurs rues, des places, des volumes et façades. Générant ainsi dans ses projets, une appropriation du contexte et un contraste entre espaces monumentaux et espaces à échelles humaines. Dans la deuxième période après l’indépendance (1965-1984) : F. Pouillon réalise des projets pour le compte du Ministère du Tourisme. Ces projets sont la traduction d’une politique qui visait l’aménagement de la côte Algérienne en équipements hôteliers. Il inaugure alors une architecture plus culturaliste dans le sens du pittoresque. La présente recherche en doctorat, a été motivée par une certaine inquiétude ressentie quant au devenir de notre patrimoine récent. Nous avons mené une réflexion sur une cité située dans le cœur de la ville d’Alger. Ainsi, nous avons fait le choix d’étudier la cité du "Climat de France". Cette dernière a été réalisée dans un contexte particulier ayant des potentialités urbaines et architecturales remarquables. En effet, "Climat de France" est conçue comme un projet d’habitat urbain avec sa propre hiérarchie de rues, de places. La cité se révèle comme étant une "ville" ou un "morceau de ville" dont la conception de l’habitat ne se réduit pas à disposer et à additionner un nombre de logements, mais plutôt à disposer de bâtiments interdépendants, et ce sur une étendue d’espace libre et homogène. Nous avons constaté que la cité du "Climat de France", méritait d’être revalorisée en tant que patrimoine national récent. Nous avons essayé de nous inscrire dans l’une des différentes problématiques de la réhabilitation et de ce fait, nous avons entamé une réflexion sur la réhabilitation urbaine selon ses aspects urbains, architecturaux, sociaux, économiques et juridiques. Indépendamment des qualités intrinsèques de l’architecture de F. Pouillon, de son invention technique et de la maîtrise de son langage formel, c’est sa capacité à gérer la dimension urbaine avec les moyens expressifs les plus simples qui lui permettent de créer des ensembles urbains contextualisés. C’est probablement l’un des rares architectes de l’après guerre qui ait réussi à produire de véritables parties de ville et à créer des espaces publics parfaitement définis, à l’image de ce qu’il est encore possible d’observer aujourd’hui dans les trois cités d’Alger. La recherche proposée, est donc, une tentative de révéler les attitudes d’une œuvre urbaine à la base des travaux de F. Pouillon à Alger, afin de mieux comprendre ce que l’architecte continue à nous transmettre après trente ans d’intense activité

  • Titre traduit

    The complex « Climate of France » : the contribution to the history of urban and architectural thought of Fernand Pouillon in Algéria


  • Résumé

    The work of late Fernand Pouillon seems to be considerable by its themes diversity that he treated with and the variety of constructions. We have hotels, houses, halls of residence, libraries, stations, schools, etc. Three major sites located in Algeria, France and Iran can cover most of his production. Our research is about the work that the architect has done in Algiers, including the abundance of architectural and urban production from 1953 to 1984. In the first period (1953-1959) and on the initiative of Jacques Chevallier (then mayor of Algiers), the specific action of F. Pouillon consisted of conducting a housing program spread over three sites (Diar El Saada, Diar El Mahçoul, Climat de France). In these, F. Pouillon radically changed his principals in terms of habitat, convinced that the resolution of urban problems lie in the care of indigenous people and the integration of all social groups regardless of their ethnicity or their background. Recognizing all the questions raised by the reflections of the modern movement. F. Pouillon recreated the urban and friendly atmosphere of the ancient cities, their traditional spaces, streets, squares, volumes and facades. Generating on the way, in his projects, an ownership of context and a contrast between monumental spaces and spaces on a human scale. In the second period after independence (1965-1984): F. Pouillon carries out projects on behalf of the Ministry of Tourism. These projects are the result of a policy aimed to develop the Algerian coast with hotel facilities. He created a more picturesque architecture. This doctoral research is motivated by some fear felt about the future of our recent heritage. We conducted a thought on a city located in the centre of Algiers city. Thus we choosed to study the city "climat de France" it was conducted in a particular context having a remarkable urban and architectural potential. In effect, "Climat de France" is designed as an urban housing project with its own hierarchy of streets and squares. The city reveals itself as a "city" or a "piece of a city" with a housing design not limited to add a number of units but rather to have an interdependent buildings over a range of clear and homogeneous space. By means of our work, we found that the city "Climat de France" deserves to be upgraded as a national heritage recent. We tried to register in one of the various problems of rehabilitation and as a result, we began a reflection on urban regeneration according to its urban, architectural, social, economic and legal aspects. Beyond the intrinsic qualities of the architecture of F. Pouillon, his technical invention and mastery of his formal language, is his ability to manage the urban dimension with the simplest means of expression that lead to creation of contextualized settlements. This is probably one of the few architects of the post-war that managed to produce real parts of town and create well-defined public spaces, like this it is still possible to observe today in the three cities of Algiers. The proposed research is an attempt to reveal the attitudes of an urban work at the base of F. Pouillon works in Algiers, so to better understand what the architect continues to transmit to us after thirty years of intense work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (393 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.236-250

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T11 PA10-198

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.