Quelle place le travail a-t-il dans la vie des enfants ? Le cas des grandes villes du Mexique

par Liliana Estrada Quiroz

Thèse de doctorat en Démographie

Sous la direction de María-Eugenia Cosío-Zavala.

Soutenue le 17-12-2011

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) .

Le président du jury était Bruno Lautier.

Le jury était composé de María-Eugenia Cosío-Zavala, Bruno Lautier, Cecilia Rabell Romero, Véronique Hertrich.

Les rapporteurs étaient Cecilia Rabell Romero, Bruno Lautier.


  • Résumé

    Bien que le travail des enfants semble être une pratique hors du temps, dans l’actualité une partie non négligeable d’enfants — dans les grandes villes du Mexique, ainsi que dans plusieurs pays en développement — travaillent de manière quotidienne. Nous allons tenter de connaître l’importance du travail dans la vie des enfants à travers deux approches : qualitative et quantitative. La première est basée sur des entretiens, que nous avons spécialement réalisés auprès des enfants travailleurs et non travailleurs à Mexico ; la deuxième est appuyée sur une source secondaire, une base de données nationale sur le travail des enfants. Grâce à l’utilisation de ces deux sources complémentaires, nous avons réussi à aborder plusieurs aspects de cette problématique si complexe, en donnant une place privilégiée à la famille et en regardant les enfants travailleurs comme protagonistes dans tout ce qui les concerne. Or, les enfants travailleurs ne représentent pas une population homogène. Nous avons montré que les raisons, les processus de mise au travail, les activités, les conditions, les déterminants et les conséquences varient selon leur domaine de participation (extradomestique ou domestique) et leur lien de parenté avec l’employeur (familial ou non familial). Cependant, les différences ne se limitent pas au terrain des faits, elles s’observent aussi dans les représentations sociales qu’ont les enfants sur les types distincts de travail des enfants. Enfin, des contrastes marqués existent par âges et par sexes, témoignant que des inégalités de genres et de générations touchent déjà les plus jeunes.

  • Titre traduit

    What place does work have in the lives of children? Case study in the big cities of Mexico


  • Résumé

    Although child labour is thought to be an outdated practice, currently a significant proportion of children - in the big cities of Mexico and in many developing countries - are working on a daily basis. We have looked into the importance of work in the lives of children using two different approaches: qualitatitve and quantitative. The first is based on interviews, which we specifically carried out with both working and non-working children in Mexico City; the second approach uses a national database on child labour. By using these two complementary sources, we were able to cover several aspects of this complex problem, in particular by emphasising the role of the family and observing child workers as protagonists in their lives. However, child workers are not a homogeneous population. We have shown that the reasons for working, the type of work, the working conditions, and the determining factors and consequences of working vary according to the area of activity (domestic or not) and the child's relationship to their employer (family member or not). However, the differences are not confined to simply facts, they are also observed in the social representations that children have about the distinct types of child labour. Finally, there are marked differences determined by age and gender, showing that inequality already affects the youngest members of society.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.