Styles techniques des céramiques de la protohistoire en Asie centrale : méthodologie et études de cas

par Armance Dupont-Delaleuf

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Catherine Perlès.


  • Résumé

    L’Asie centrale constitue géographiquement et historiquement un vaste ensemble injustement méconnu. Il s’agit pourtant d’un territoire immense autrefois encadré par les brillantes civilisations de l’Indus et de la Mésopotamie. Depuis le Néolithique, cette région a été au centre de migrations de populations et elle a servi de carrefour pour la circulation des objets finis et des matières premières. La poterie constitue à sa manière un autre ensemble tout aussi vaste. Elle est devenue le témoin de référence des archéologues travaillant sur des périodes sans écriture. Par l’analyse des formes, des décors, des pâtes et des techniques, ils en ont fait le plus loquace des artefacts. Depuis de nombreuses années, l’analyse des données techniques s’est fortement développée grâce à l’élaboration des référentiels actualistes que sont l’ethnographie ou l’expérimentation. Cependant, l’approche technologique n’a que peu eu l’occasion de franchir la frontière mouvante de l’Asie centrale. Ce travail constitue donc une première rencontre entre ces deux titans. Ulug-Depe est un site important dans la mesure où il a livré la plus longue chrono-stratigraphie d’Asie centrale, allant du Chalcolithique à l’âge du Fer. Ce site est devenu prétexte à une étude technologique sur le temps long, étude à laquelle se mêle naturellement le regard du potier. La question de l’émergence et du développement des méthodes faisant intervenir le mouvement rotatif trouve ici un terrain favorable pour aborder ces questions sur le temps long et pour effleurer les implications sociales et anthropologiques de cette innovation.


  • Résumé

    Central Asia is geographically and historically a large area unfairly overlooked. Yet, it is a huge territory formerly framed by the brilliant civilisations of the Indus and Mesopotamia. Since Neolithic, this region was the centre of population migrations and was a crossroad for the circulation of finished artefacts and raw materials.The pottery is in its way another set equally wide. It has become the reference artefact archaeologists working on for the periods without writing. For the analysis of forms, sets, clay and techniques, they constitutedthe artefact the most talkative.For many years, the techniques analysis strongly developed through the development of actualist frame of referencesuch as ethnography and experimentation. However, the technological approach has had a little opportunity to cross the Central Asia moving border. This work is the first meeting between those two giants. Ulug-Depe is an important site since it delivered the longest chrono-stratigraphy of Central Asia, from the Chalcolithic to the Iron Age. This site has become a pretext for a technological study on the long term, study that naturally blends the look of the potter. The question of the emergence and development of methods involving the rotary motion found here a fertile ground to address these issues in the long term and touch the social and anthropological implications of this innovation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.