Un passeur d’écriture : Pierre Gripari et les traditions littéraires

par Inna Saranovska

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Claude Leroy.

Soutenue le 09-12-2011

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .

Le président du jury était Liliane Picciola.

Le jury était composé de Claude Leroy, Liliane Picciola, Marie-Paule Berranger, Marie Dollé, Galina Ilʹinična Kabakova.

Les rapporteurs étaient Marie-Paule Berranger, Marie Dollé.


  • Résumé

    Écrivain français d’origine grecque, Pierre Gripari (1925-1990) est l’auteur de nombreux recueils de contes destinés aux enfants ou aux adultes. Pour les composer, il a eu recours à de nombreuses sources populaires, mais il a également emprunté à des littératures plus classiques. Dans Un passeur d’écriture. Pierre Gripari et les traditions littéraires, nous examinons donc comment il a repris, avec une érudition très éclectique, des thèmes empruntés à de grands écrivains, français et étrangers, comme Perrault, Pouchkine, Mérimée, Gogol, Hugo, mais aussi aux mythes grecs (Médée) et aux contes folkloriques. Notre travail de recherche se propose de montrer que ce jeu constant avec les références permet de saisir l’originalité d’un écrivain très singulier et comment sa passion de la réécriture contribue à la transformation des genres littéraires (récits ou théâtre). Le corpus retenu fait apparaître que les contes de Gripari dialoguent en permanence avec des modèles traditionnels. Les œuvres étudiées donnent des exemples de transposition d’une langue à l’autre, ainsi que de l’acclimatation de récits, comme les contes d’Afanassiev et les bylines, transposés de leur milieu d’origine dans un autre domaine culturel. Avec une grande variété, ces textes présentent des formes de contamination ou de parodie (notamment de Perrault), des jeux d’inversions (« La Fée », « Monologue de toile », « La Vénus d’El »), des réécritures en hommage (« Vie amoureuse de Jean Valjean », « Médée »). Elles soulignent la place du comique dans ces recréations. Prenant place au carrefour de diverses traditions culturelles, nos recherches portent non seulement sur les textes français, mais également sur les textes d’origine. Elles s’appuient sur des travaux théoriques, littéraires et esthétiques provenant de philologues français aussi bien que de critiques russes ou ukrainiens. En prenant ces relations interculturelles pour objet privilégié, notre étude révèle l’importance du rôle de passeur qu’a tenu Pierre Gripari entre le public français et d’autres traditions littéraires.

  • Titre traduit

    A boatman of writing : Pierre Gripari and the literary traditions


  • Résumé

    French writer of Greek origin, Pierre Gripari (1925-1990) is the author of numerous collections of tales intended for children or adults. To compose them, he turned to numerous popular sources, but he also borrowed from a more classic literature. In A boatman of writing. Pierre Gripari and the literary traditions, we thus examine how this writer took back, with a very eclectic learning, themes borrowed from such big writers, French and foreign, as Perrault, Pushkin, Mérimée, Gogol, Hugo, but also from the Greek myths and folk tales. This research shows, on one hand, the originality of a very singular writer and, on the other one, an evolution of literary genres. The reserved corpus shows how the tales of Gripari have a dialogue with the traditional models. The studied works give examples of the transposition of the language and the acclimatization of a narrative from its original environment to another one (tales of Afanassiev and bylines); contaminations and parodies (subjects of Perrault), inversions (« La Fée » (" The Fairy "), « Monologue de toile » ("Linen monologue"), « La Vénus d’El » (" The Venus of El "), rewritings in tribute (« Vie amoureuse de Jean Valjean », (" Jean Valjean's love life "), « Médée » ("Medea"), and others. They underline the place of the comic in these re-creations. Taking place in the crossroads of diverse cultural traditions, our researches concern not only the French texts, but also the original texts. They lean on theoretical, literary and aesthetic works produced by French philologists as well as by Russian or Ukrainian critics. By taking these intercultural relations for privileged object, our study shows the importance of boatman's role which Pierre Gripari held between the French reader and other literary traditions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.