Géographie d’une épizootie : déterminants socio-spatiaux de la diffusion du virus de l’influenza aviaire H5N1 dans les élevages de Thaïlande

par Mathilde Paul

Thèse de doctorat en Géographie humaine, économique et régionale

Sous la direction de Gérard Salem et de Christian Ducrot.


  • Résumé

    La rapidité avec laquelle le virus de l’influenza aviaire H5N1 se propage à toutes les échelles spatiales interroge sur les mécanismes qui sous-tendent la diffusion spatiale des épizooties.Ce travail de thèse montre de quelle manière une démarche de géographie de la santé permet de comprendre les mécanismes sociaux et spatiaux associés à la diffusion de l’épizootie d’influenza aviaire H5N1 en Thaïlande. L’emploi de méthodes de géographie quantitative et d’épidémiologie spatiale nous a d’abord permis de révéler l’existence de disparités spatiales dans le niveau de risque d’infection des élevages au niveau national, puis d’identifier et de hiérarchiser les facteurs de risque spatialisés. A l’échelon local, une enquête épidémiologique nous a ensuite conduits à identifier les pratiques d’élevage favorisant ou limitant le risque d’infection dans les basse-cours. Une analyse socio-économique des réseaux commerciaux liés à la volaille de basse-cour nous a permis de délimiter l’espace géographique (principalement local) de diffusion de la maladie ; elle a également montré de quelle manière les relations sociales unissant les acteurs de la filière, le contexte économique dans lequel ces acteurs évoluent, ainsi que les représentations associées aux maladies aviaires, permettent de comprendre la logique de pratiques facilitant la diffusion du virus. Enfin, notre travail a montré comment, alors que les pratiques spatiales des éleveurs de coqs de combat tendent à favoriser la diffusion du virus H5N1 sur de courtes et longues distances, les enjeux financiers et de prestige associés à ces activités conduisent ces éleveurs à mettre en place des pratiques limitant la propagation du virus.

  • Titre traduit

    Geographical approach of an epidemic : social and spatial determinants of the spread of the highly pathogenic avian influenza (HPAI) H5N1 in poultry farms in Thailand


  • Résumé

    The rapid spread of highly pathogenic avian influenza (HPAI) H5N1 has raised concerns about the mechanisms that underpin the spatial diffusion of epidemics.This thesis shows how an approach of health geography, based on the combined use of quantitative and qualitative methods from social sciences and epidemiology, can make it possible to identify the social and spatial factors which are associated with the spread of the H5N1 epidemic in poultry in Thailand.In a first step, quantitative geography and spatial epidemiology revealed spatial disparities in the risk of infection for poultry farms at a national level; they also helped at identifying and prioritizing spatial risk factors associated with the spread. In a second step, an epidemiological investigation carried out at a local level made it possible to identify the farming practices associated with the infection of backyard poultry by the H5N1 virus. Then, a socio-economic approach of poultry trade networks allowed us to delineate the geographical area (mainly local) which was relevant to the spread of the epidemic. It also showed how the social relations connecting actors in the sector, the economic context in which these actors operate, and the local perception of poultry diseases can together explain the practices facilitating the spread of the virus. At last, this work demonstrated how, while the practices of fighting cocks owners may favour the spread of the H5N1 virus over short and long distances, the financial stakes and the prestige associated with these activities led farmers to implement prevention practices that finally mitigate the spread of the virus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.