Dynamique d'intégration des marchés boursiers émergents

par Khaled Guesmi

Thèse de doctorat en Sciences Economiques

Sous la direction de Georges Prat et de Abdelwahed Omri.

Le président du jury était Virginie Coudert.

Le jury était composé de Georges Prat, Abdelwahed Omri, Virginie Coudert, Raphaëlle Bellando, Marjène Rabah Gana.

Les rapporteurs étaient Raphaëlle Bellando, Marjène Rabah Gana.


  • Résumé

    Cette thèse tente d'évaluer l'intégration des marchés émergents dans une perspective régionale et intra-régionale. Elle contribue à la littérature existante en développant un modèle dynamique d’évaluation des actifs financiers à l’international (ICAPM) avec changement de régime. Spécifiquement, les rentabilités attendues peuvent passer du régime de segmentation parfaite au régime d’intégration parfaite ou inversement en fonction d’un certain nombre de facteurs nationaux, régionaux et internationaux qui sont susceptibles d’influencer le processus d’intégration financière. Le champ d’étude s’étend aux pays de l’Asie de Sud-est, d’Europe Sud-est, de l’Amérique Latine et du Moyen Orient sur la période 1996-2008. Nous développons le modèle de Bekaert et Harvey (1995) où la PPA n’est pas vérifiée, et les variances et covariances conditionnelles sont modélisées grâce à un processus GARCH multivarié. Cette approche permet de déterminer simultanément le niveau d’intégration au cours du temps de toutes les zones dans le marché mondial et le niveau d’intégration intra-régionale dans chaque région. Il permet aussi d’analyser la formation de la prime de risque totale. Nos résultats empiriques montrent que les marchés émergents restent encore très segmentés du marché mondial et des marchés régionaux. Ces résultats suggèrent que l’inclusion des actifs des marchés émergents continue à générer des gains de diversification substantiels, et que les règles d’évaluation devraient être conformes à un état d’intégration partielle.

  • Titre traduit

    Dynamic integration of emerging stock markets


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to study the dynamics of the global integration process of four emerging market regions into the world and the regional market, while taking into account the importance of exchange rate and local market risk. An international capital asset pricing model suitable for partially integrated markets and departure from purchasing power parity was developed in the spirit of Bekaert and Harvey (1995)’s regime-switching model in order to explain the time-variations in expected returns on regional emerging market indices. In its fully functional form, the model allows the market integration measure as well as the global and local risk premiums to vary through time. We mainly find that the integration degree in emerging market regions (Latin America, Asia, Southeastern Europe, and the Middle East) varied widely through time over the period 1996-2008 and is satisfactorily explained by global, regional and national factors. Even though it reaches fairly high values during several periods, and exhibit an upward trend towards the end of the estimation period, the emerging market regions under consideration still remain segmented from the world and regional market. These results thus suggest that diversification into emerging market assets continue to produce substantial profits and that the asset pricing rules should reflect a state of partial integration. Our investigation, which addresses the evolution and formation of total risk premiums, confirm this empirically.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.