Estime de soi et sentiment d’efficacité personnelle comme facteurs de réussite scolaire : une étude en lycée professionnel

par Hélène Vandelle

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Marie-Anne Hugon.

Le président du jury était Philippe Carré.

Le jury était composé de Marie-Anne Hugon, Philippe Carré, Aziz Jellab, Christiane Montandon.

Les rapporteurs étaient Aziz Jellab, Christiane Montandon.


  • Résumé

    Le lycée professionnel accueille des adolescents qui ont rencontré des difficultés au collège et sont en rupture avec le cheminement dit « normal ». Adolescents confrontés, non pas à une, mais à des situations d’échec, ils arrivent souvent dans ces établissements en disant d’eux-mêmes « je suis nul (le), je n’y arriverai jamais ». Se pose donc la question des stratégies pédagogiques à mettre en œuvre pour réengager ces élèves dans un processus de formation. L’hypothèse centrale de cette recherche est que les enseignants de ces établissements scolaires visent, dans leurs pratiques pédagogiques, à restructurer à la fois l’estime de soi et le sentiment d’efficacité personnelle de leurs élèves afin de les remobiliser et de les réengager sur la voie de la réussite scolaire.Une première recherche par entretiens a été menée auprès de vingt neuf professeurs de lycées professionnels. Les pratiques pédagogiques qu’ils déclarent élaborer confirment notre hypothèse.Cette étude est complétée par une enquête par questionnaires réalisée auprès de deux cent soixante cinq élèves de sections d’esthétique, coiffure, maintenance des équipements industriels (MEI) et métiers de la production mécanique informatisée (MPMI), effectuée en octobre 2007 et mai 2008. Les résultats montrent qu’estime de soi et sentiment d’efficacité personnelle sont relativement mobilisés.

  • Titre traduit

    Self-esteem and self-efficacy as agents of successfull outcome : a study in vocational schools


  • Résumé

    French vocational schools provide education to pupils, aged 16 to 19. These pupils met difficulties in their studies and had to face a succession of failures. They have split with the ordinary process of education. They regularly say about themselves « I’m not worth, I’ll never get with it ».The hypothesis of this research was that the teachers who welcome these teenagers have to enhance their self-esteem and self-efficacy in order to make them able to accept new learnings and to feel successfull at school. In a first qualitative study, we asked twenty nine teachers the way they worked with this population of pupils. What they say about the strategies they use confirms our hypothesis.This study was completed by a quantitative enquiry. 265 boys and girls were tested twice, in october 2007 and may 2008 in order to observe the evolution in self-esteem and self-efficacy. The results are not totally convincing, particularly due to the small number of boys of the study, and even if a majority of them improved in self-esteem and self-efficacy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.