Organiser la lutte antidopage à l’échelle internationale : une sociologie pragmatique d’un processus d’harmonisation

par Julie Demeslay

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Patrick Trabal.

Soutenue le 14-10-2011

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain .

Le président du jury était Jacques Defrance.

Le jury était composé de Patrick Trabal, Jacques Defrance, Francis Chateauraynaud, Fabien Ohl, Jean-Loup Chappelet.

Les rapporteurs étaient Francis Chateauraynaud, Fabien Ohl.


  • Résumé

    La motion adoptée dès 1963, à l’issue du colloque d’Uriage-les-Bains, appelle à une unification des réglementations sportives en matière de lutte contre le dopage. Pourtant, à partir des années 1990, des cas et des affaires se multiplient soulignant les dysfonctionnements de réglementations internationales éparses élaborées par des représentants des pouvoirs publics, d’une part, du mouvement olympique, d’autre part. En 1999, près de quarante ans après le premier colloque sur le dopage, l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) est créée avec comme mission principale d’harmoniser les règlementations de cette pluralité d’acteurs. Ce travail vise précisément à décrire et analyser ce que font les différents protagonistes dans cette tâche d’harmonisation et, dans une perspective sociologique, à saisir cette figure sociale particulière. Celle-ci met en tension une nécessité de stabiliser des matériaux, des dispositifs et des formes de collaboration avec un minimum de réversibilité et de proposer un travail démocratique qui permette de remettre en question les choix précédents. La création de l’AMA, l’élaboration et la révision du Code mondial antidopage, la mise en conformité des partenaires de l’Agence et la construction d’outils de contrôle et de prévention rendent compte de la façon dont les acteurs tentent de s’accorder en articulant des principes axiologiques, des dispositifs et des pratiques. En cela, une entrée par les critiques et les arguments au fil du temps montre que l’harmonisation consiste en des jeux d’ajustements sur la base de jugements fondés sur l’indépendance de chacun dans ses activités quotidiennes et les degrés de contraintes posés par le processus lui-même.

  • Titre traduit

    Organizing anti-doping in sports on an international scale : a pragmatic sociology of a harmonization process


  • Résumé

    The motion carried from 1963, as the result of the Uriage-les-Bains conference, calls for some rules standardization concerning the fight against doping in sports. But starting in the 1990’s, situations and scandals have tended to increase, emphasizing the dysfunction of scattered international standards elaborated by representatives from local authorities on one side and from the olympic authorities on the other side. In 1999, almost forty years after the first conference on doping in sports, the World Anti-Doping Agency (WADA) is created, meaning to harmonize anti-doping policies and regulations among the great number of protagonists. This particular thesis aims precisely to describe and analyse who does what in this very task of harmonization and, from a sociologic perspective, to understand this particular social figure. It shows the necessity of stabilizing materials, devices and forms of partnerships with a minimum of reversibility and of offering some democratic approach which would allow to question previous choices and orientations. The creation of WADA, processing and updating of the World Anti-Doping Code, compliance of the partners of WADA and building of control and prevention instruments tend to show how the participants are trying to find an agreement combining axiological principles, devices and practices. Thus, entering through critics and arguments in history shows that harmonization is based on adjustment processes which rely on each and every one’s independence in its daily activities and on degrees of constraints inherent in the process of harmonization itself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.