Parcours scolaire et trajectoires non conformes, quelle part pour l’effet-établissement ? : Une étude de parcours jeunes de 16 à 25 ans dans des établissements traditionnels et alternatifs

par Muriel Epstein

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Philippe Combessie.

Soutenue le 22-09-2011

à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) .

Le président du jury était Marie-Anne Hugon.

Le jury était composé de Philippe Combessie, Marie-Anne Hugon, Stéphane Beaud, Pierre Merle, Maryse Esterle-Hedibel, Gérard Mauger.

Les rapporteurs étaient Stéphane Beaud, Pierre Merle.


  • Résumé

    Cette thèse résulte du suivi, pendant deux ans, de jeunes de 16 à 25 ans, scolarisés lors du premier entretien dans des établissements « traditionnels » ou « alternatifs ».La première partie présente des parcours scolaires et s’attarde sur le lien entre parcours scolaire non conforme et délinquance. Au moyen d’un suivi longitudinal qualitatif des « décrocheurs » en temps réel, la recherche s’intéresse particulièrement aux « invisibles », ceux qui décrochent sans faire de bruit et n’inquiètent personne, parfois à juste titre car ils ont des projets hors l’école. Afin de dissocier décrochage et délinquance, des parcours de jeunes délinquants qui n’ont pas décroché de leur établissement scolaire, et inversement des parcours de décrocheurs non délinquants, sont analysés. Une seconde partie présente le contrôle social et la production des normes selon les établissements. L’étude vise à mettre en évidence ce qui, dans l’encadrement, les règlements intérieurs, les sanctions, l’organisation de la discipline et la surveillance distingue les écoles les unes des autres et conclut sur le fait que, si un établissement construit ses normes, ces dernières sont aussi la production des élèves qui le composent. Ces normes influencent les trajectoires des élèves. La recherche montre également que les ségrégations internes produites par les établissements ont plus d’effets sur les élèves que les ségrégations externes, subies par les établissements.La conclusion remet en perspective ces résultats à l’aune des évolutions politiques et démographiques actuelles : l’effet-établissement est appelé à être plus influent à l’avenir, avec la poursuite des politiques d’autonomisation des lycées.

  • Titre traduit

    Traditional education and the alternative : is there a 'school-effect'? If so, what part does it play? : A study of 16 to 25 year old students in traditional and alternative schools


  • Résumé

    For this research I interviewed students aged 16 to 25 years in traditional and alternative educational establishments over the course of two years. The first section describes further education and considers the link between leaving school and delinquency. Having followed the "dropouts" in real time, the research aims to understand them qualitatively and pays particular attention to “the invisibles" who drop out quietly without generating concern, sometimes rightly so because their interests lie outside of school. Since being a “bad student” is often linked to being a “delinquent”, I describe the schooling of “good students” who have committed offences and vice versa. The second part studies different schools and their respective social controls and 'behavourial norms'. The effect of being in one school or another is still minimal but will grow with new policies that are increasing the autonomy of schools. This study aims to highlight what distinguishes one school from another in terms of management, internal rules, sanctions and the organization of discipline and supervision. It concludes that where a school creates norms and standards, these are also the creations of the students themselves and they impact on students' careers. The other major institutional effect is related to the internal segregation it produces, beyond external segregation. Finally the conclusion looks at the results in the context of the evolving political and demographic landscape and suggests further areas of research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.