Le stress cumulatif et post-traumatique du personnel humanitaire sur le terrain et les mécanismes de défenses ou Coping

par Hend Jabes

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jacques Pain.


  • Résumé

    On parle souvent de population en détresse, mais rarement d’humanitaires en détresse. Et pourtant ils sont sur le terrain et subissent les mêmes événements et « malheurs » que la population elle-même et il n'y a plus de mois maintenant sans qu'une organisation ne déplore de situations graves pour son personnel. Mission après mission, les humanitaires s’exposent de façon répétée à des situations hautement stressantes, voire traumatiques. Et garder son équilibre et un niveau de stress correctement géré concerne soi-même et le reste du groupe, et au final la réussite de la mission. Connaître ses propres limites et ses modes de réaction à des situations par définition stressantes font partie de l’hygiène de base de chacun, tant pour sa propre survie, que celle des équipes.Le problème étant connu et inévitable, il est éventuellement possible d’y remédier par ce qu’on ap-pelle les stratégies d’ajustement au stress, connues sous le nom de COPING. Cette thèse a pour but d’expliciter des différentes formes et facteurs de stress dont les humani-taires peuvent souffrir ainsi que de leurs conséquences au niveau professionnel, relationnel, compor-temental, somatique et émotionnel à court et à long terme. Elle se propose de cibler le thème d’ajustement du coping, ou les stratégies pour faire face au stress par rapport à chaque type de per-sonnalité. On doit bien préciser ici que le but de cette recherche n’est pas de prédire la réaction de chaque personnalité face au stress, mais de mieux comprendre et par la suite adapter les stratégies de coping à chaque type de personnalité du travailleur humanitaire, décrit selon le modèle de personna-lité en cinq facteurs. Nous explorons par la suite le lien entre ces domaines de personnalité et le ni-veau de pratique dans le domaine de l’aide humanitaire, assimilable à un niveau d’expertise.

  • Titre traduit

    The cumulative and Post-traumatic stress of the aid workers on the field and the ways of coping


  • Résumé

    We often talk about people in distress, but rarely about humanitarian distress. And yet they are on the ground and suffer the same events and "misfortune" that the population itself and there's no more months now without that an organization regrets the serious conditions for its staff.Mission after mission, humanitarians are repeatedly exposed to highly stressful situations and even traumatic. The humanitarian has to keep his balance and stress levels run properly for himself and the rest of the group, and ultimately for the success of the mission. Know our own limits and our ways of reaction to stressful situations by definition are part of the basic hygiene of each, and are important for our own survival.The problem is known and inevitable; it may be possible to remedy it by coping strategies to stress.This thesis aims to explain the different forms and stressors that humanitarians can suffer and their consequences at the professional level, relational, behavioral, somatic and emotional short and long term. It intends to focus the theme of coping adjustment, or strategies of coping with stress in relation to each personality type. We must make it clear here that the purpose of this research is not to predict the reaction of each person deal with stress, but to better understand and subsequently adapt coping strategies to each personality type of aid worker, described by the Five Factors personality model. We explore also the relationship between these domains of personality and level of practice in the field of humanitarian aid, similar to a level of expertise.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.