Enseigner ou former : représentations d’enseignant(e)s en Instituts Universitaires de Technologie

par Gilles Van Steenkiste

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Marie-Françoise Fave-Bonnet.

Le président du jury était Richard Étienne.

Le jury était composé de Marie-Françoise Fave-Bonnet, Richard Étienne, Saeed Paivandi.

Les rapporteurs étaient Richard Étienne, Saeed Paivandi.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les représentations des enseignants d’Instituts Universitaires de Technologie sur leurs pratiques d’enseignement et de formation. Une approche historique permet de comprendre comment s’est constitué, en France, un système d’enseignement supérieur à double face, enseignement général et enseignement professionnel, et la place des formations technologiques dans l’enseignement supérieur.La massification des universités à partir des années 1960, la transformation de la société française, de rurale en société urbaine, d’agricole en industrielle et technologique, le manque de techniciens supérieurs a amené à la création, en 1966, des IUT, composantes de l’Université. Les IUT proposent une offre de formations variée qui répondent aux attentes des bacheliers et aux besoins des entreprises. Ils se caractérisent par des filières industrielles et tertiaires, mais surtout par les statuts divers des enseignants : enseignants-chercheurs, enseignants détachés du secondaire et professionnels.Cette situation singulière interroge la place de l’ « enseignement » et de la « formation » dans une formation professionnelle. Une enquête qualitative par entretiens (dont l’analyse se réfère à la psychosociologie et à la sociologie des organisations) permet d’approcher les représentations que les enseignants se font de leurs missions d’enseignement. Celles-ci se construisent à partir de leurs statuts, de leurs disciplines, de leurs filières et de l’environnement de leur IUT.

  • Titre traduit

    Teaching or training : representations of teachers of the IUT (University Institutes of Technology)


  • Résumé

    This thesis concerns the representations of the teachers of University Institutes of Technology of their teaching and training practices. Thanks to a historical approach, the development of a double system of general and professional education in French higher education system is described and the place of technological training is specified.The massification of the universities from 1960s, the transformation of the French society from rural into urban, from agricultural into industrial and technological, the lack of high-level technicians lead to the creation of the IUTs, university institutions, in 1966. The IUTs offer varied trainings, which meet the needs of the students and the companies. They are characterized by industrial and tertiary courses, but especially by the variety of teachers’ statuses: teacher-researchers, detached from the secondary education teachers and professional trainers.This singular situation questions the place of “teaching” and “training” in this professional preparation. The qualitative investigation uses interviews (the analysis refers to social psychology and sociology of organizations) in order to understand the teachers’ representations of their missions of teaching. They depends on their statuses, their disciplines, their courses and the environment of their IUT.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.