Les centralités à Bogotá, entre compétitivité urbaine et équité territoriale

par Alice Beuf

Thèse de doctorat en Géographie Humaine, économique et régionale

Sous la direction de Thierry Lulle et de Alain Musset.

Le président du jury était Philippe Gervais-Lambony.

Le jury était composé de Thierry Lulle, Alain Musset, Philippe Gervais-Lambony, Cynthia Ghorra-Gobin, Jérôme Monnet.

Les rapporteurs étaient Cynthia Ghorra-Gobin, Jérôme Monnet.


  • Résumé

    Adopté en 2000, le premier Plan d'Aménagement Territorial de Bogotá (POT) définit un modèle territorial de ville polycentrique. En conformité avec les principes de la planification stratégique au niveau international, des centralités urbaines, existantes ou à créer, sont identifiées et délimitées. Elles doivent articuler au niveau spatial des objectifs de compétitivité urbaine et d'équité territoriale : insérer la ville dans les réseaux de l'économie mondiale et démarginaliser les périphéries. Cette étude a pour objet de mettre à l'épreuve ce projet urbain à partir d'une triple réflexion au niveau des discours, de l'action publique et des dynamiques socio-territoriales. L'analyse de la mise en œuvre du plan par l'action publique révèle des expériences innovantes mais des écarts importants par rapport au projet urbain. Elle identifie de multiples obstacles dans la prise en compte par les politiques urbaines de la dimension territoriale, ainsi que la redéfinition des arbitrages entre compétitivité urbaine et équité territoriale. L'étude de la production, des pratiques et des représentations des centralités qui émergent dans les périphéries populaires montre que ces dernières ne correspondent que très imparfaitement à la figure définie par le POT de « centralités d'intégration urbaine » permettant d'améliorer l'accès à la ville des citadins vivant dans les périphéries.

  • Titre traduit

    Urban centralities in Bogotá, between competitiveness and fairness


  • Résumé

    In 2000, the adoption of the first Territorial Management Plan (POT) defines an urban project for a polycentric city. In accordance with the principles of the strategic planning at the international level, urban centralities, whether existing or not, are identified and delimited. They must articulate, at the spatial level, the goals of urban competitiveness and territorial fairness: inserting the city in the world economy networks and integrating urban peripheries. This research aims at testing this urban project by analyzing its application from a three-dimensional reflection that includes the discourse level, public action, and socio-territorial dynamics. The analysis of the implementation reveals not only innovative experiences but also significant deviations from the urban project. It identifies many obstacles in taking into account the territorial dimension in urban politics and the redefinition of arbitration between urban competitiveness and territorial equity. The study of production, practices, and representations of centralities emerging in the popular peripheries shows that they correspond, only very imperfectly, to the figure defined by the POT "urban integration centralities" and thus the access to the city of the dwellers living in the peripheries should be improved.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.