Quand les adolescents handicapés mentaux se pensent : travail psychanalytique avec trois adolescents handicapés mentaux et les transformations de leur représentation du handicap

par Ananda Blondeau

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Dominique Cupa.

Le président du jury était Hélène Parat.

Le jury était composé de Dominique Cupa, Hélène Parat, Jean-François Chiantaretto, Régine Scelles, Alain Ducousso-Lacaze.

Les rapporteurs étaient Jean-François Chiantaretto, Régine Scelles.


  • Résumé

    Ce travail a pour objectif de mettre en évidence l’intérêt et les enjeux d’un travail d’élaboration psychique du sujet adolescent handicapé mental dans le cadre d’une prise en charge psychothérapeutique. Cette recherche s’appuie sur une articulation clinico-théorique d’obédience psychanalytique. L’hypothèse générale est la suivante : dans le cadre d’une prise en charge psychothérapeutique, un adolescent handicapé mental peut produire une élaboration psychique de son handicap. Je nomme cette dernière « travail sur le handicap ». Le cadre de la prise en charge psychothérapeutique conduit l’adolescent handicapé mental à construire des représentations de son propre handicap. Ce travail de recherche s’étaye sur trois prises en charge psychothérapeutiques d’adolescents handicapés mentaux. Aussi riche que complexe, le matériel clinique issu des trois cas cliniques permet de rendre compte de la réalisation d’un « travail sur le handicap » sur la base d’une co-construction entre le thérapeute et le sujet. Le « travail sur le handicap » serait donc le résultat d’une élaboration psychique associant à la fois le travail du deuil, de la transformation de la pensée et de la figurabilité. Si le « travail sur le handicap » se révèle douloureux à bien des égards, pour le sujet adolescent handicapé mental, il reste indispensable pour sa construction psychique.

  • Titre traduit

    When the mentally handicapped adolescents reflect on themselves : psychoanalytic work with three mentally handicapped adolescents and the transformations of their representation of handicap


  • Résumé

    This work aims to demonstrate the relevance and the issue of a psychic elaboration work of the mentally handicapped adolescent subject in the setting of a psychotherapeutic caretaking. This research is supported by the clinical and theoretical articulation of psychoanalytical allegiance. The general assumption is as follows: in the setting of a psychotherapeutic caretaking, a mentally handicapped adolescent is able to produce a psychic elaboration of his handicap, which I name “work on the handicap”. The setting of the psychotherapeutic caretaking leads the mentally handicapped adolescent to build some representations of his own handicap. This research is supported by three psychotherapeutic care takings of mentally handicapped adolescents. Equally rich and complex, the clinical material coming from the three clinical cases demonstrates the carrying out of a work on the handicap, based on a co-construction between the therapist and the subject. The work on the handicap therefore could be the result of a psychic elaboration combining the work of mourning, the transformation of thought and representability. If the work on the handicap turns out to be painful in many regards for the mentally handicapped adolescent subject, it remains essential for his psychic construction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.