Comment les banques octroient les crédits aux PME ?

par Aymen Smondel

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Hervé Alexandre.

Soutenue en 2011

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    L'application des recommandations de Bâle II en matière d'information impose aux banques l'utilisation de l'information « hard » dans le processus de prise de décision pour les crédits des PME. Ces banques doivent choisir entre substituer l'information « soft », déjà utilisée, par l'information « hard » ou combiner les deux formes d'information. Cette thèse explore les différents éléments qui peuvent influencer ce choix et cherche à monter l'effet de ce choix sur la performance bancaire. Etant donné que le coût de l'information représente un élément fondamental pour élaborer ce choix, nous essayons de représenter ce coût en se basant sur le temps nécessaire à la collecte et le traitement de l'information. L'utilisation de l'information « hard » diminue la flexibilité des banques lors de l'octroi des crédits aux PME, à cet effet, nous examinons les différents éléments qui influencent la prise de cette décision et nous intégrons la nature de l'information parmi les éléments étudiés. Les résultats montrent une relation positive entre la disponibilité des crédits et l'utilisation de l'information « soft ». L'asymétrie d'information représente un handicap majeur pour les banques à distinguer les différents types d‟emprunteur. Des décisions de rationnement peuvent pénaliser des bons emprunteurs. Les banques qui craignent la perte de leurs clients adoptent des nouvelles activités en quête de rentabiliser les crédits les plus risqués. La dernière étude de notre thèse essaye de montrer l'effet de l‟offre de ces services sur le volume des crédits octroyés et sur la marge nette d'intérêt

  • Titre traduit

    How do banks grant loans to SMEs?


  • Résumé

    The recommendations of Basel II impose to banks the use of the "hard" information in the decision making process of SMEs loans. These banks must choose between replacing the "soft" information, already used, by the "hard" information and combining the two forms of information. This thesis explores the various elements that can influence this choice and tries to get the effect of this choice on the bank performance. Since, the cost of information is a fundamental element to adopt this choice; we tried to represent a measure to this cost of information. This cost is based on the time required for the collection and processing of the information. It turns out that the use of "hard" information decreases the flexibility of banks to grant loans to SMEs, for this purpose we tried to examine the different elements that influence the decision-making. We tried to integrate the nature of information among the elements studied. The results show a positive relationship between credit availability and the use of "soft" information. Information asymmetry is a major handicap for banks to distinguish between different types of borrower so the decision of rationing can penalize the good borrowers. Banks, which fear the loss of their customers, are looking to find a solution to this situation: they adopt new activities in search to make profits from riskier loans. The latest study of our thesis tries to show the effect of such services on the volume of loans granted and the net interest margin. Keywords: "soft" information, "hard" information, bank-SME relationship, information asymmetries, credit rationing, new services, non-interest income

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (256 p.)
  • Annexes : bibliogr. p. 238-251. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.