Risque de crédit et volatilité des spreads sur le marché de la dette privée en euro

par Amos Aristide Sodjahin

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Sanvi Avouyi-Dovi.

Soutenue en 2011

à l'Université Paris-Dauphine .


  • Résumé

    Le risque de crédit sur le marché obligataire se matérialise par le possible défaut d’une contrepartie, mais aussi par l’évolution du spread consécutive à une détérioration perçue par le marché de la qualité de crédit de l’émetteur. Cette thèse s’intéresse aux spreads de crédit sur le marché des obligations privées en euro. A la suite du chapitre introductif qui présente certains faits stylisés qui caractérisent l’évolution des spreads de crédit sur ce marché, le reste de la thèse est organisée en trois études empiriques. La première étude propose une modélisation de la variance conditionnelle des spreads dans un cadre non gaussien. A partir de modèles statistiques de type GARCH, nous discutons le choix de la loi de distribution conditionnelle des innovations, capable de rendre compte de l’asymétrie et de l’excès de kurtosis observés. Le modèle EGARCH associé à la distribution Skewed-GED semble intéressant pour caractériser la dynamique des spreads et offre une meilleure prévision de leur volatilité. Se fondant sur les modèles structurels d’évaluation de la dette risquée, la deuxième étude examine l’influence des conditions de marché sur les spreads de crédit. Indépendamment de la situation financière de la firme émettrice, les primes de risque semblent dépendre des taux d’intérêt, de l’état du marché des actions, du marché des changes ainsi que de liquidité des titres. Enfin, la troisième étude est consacrée à l’examen de l’effet des annonces sur les spreads de crédit. Les investisseurs semblent accorder de l’importance aux publications de chiffres américains. Les spreads des émetteurs les plus risqués sont plus affectés, surtout en périodes de crises

  • Titre traduit

    Credit risk and spreads volatility on the euro area corporate bond market


  • Résumé

    The credit risk on the bond market is characterized by the possible default of a counterparty, but also by changes in the spread following a perceived deterioration, by the market, of the credit quality of the issuer. This thesis focuses on credit spreads on corporate bond market in euros. Following the introductory chapter that presents some stylized facts that characterize the dynamic of credit spreads in this market, the rest of the thesis is organized in three empirical studies. The first study proposes a model of the conditional variance of spreads in a non-Gaussian setting. Within the GARCH family models, we discuss the choice of the conditional distribution of innovations that is able to account for the asymmetry and excess kurtosis observed. The model associated with skewed generalized error distribution (Skewed-GED) seems to characterize the dynamic of credit spreads and performs well in terms of out-of-sample volatility forecast. From the structural models of risky debt, the second study examines the influence of market conditions on credit spreads. Regardless of the financial situation of the bond issuer, risk premiums seem to depend on interest rates, the state of the stock market, the foreign exchange market and the liquidity of the securities. The third study is devoted to examining the effect of macroeconomic news on credit spreads. Investors seem to attach greater importance to the releases of American’s indicators. The spreads of riskier issuers are more affected, especially in times of crisis

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 p.)
  • Annexes : bibliogr.11 ref. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Dauphine (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.