La voix du féminin chez Le clézio

par Keping Ji

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Béatrice Didier et de Haiying Qin.


  • Résumé

    Sous la plume de Le Clézio, les figures féminines restent longtemps dans l’ombre des personnages masculins. Reléguées dans un second rôle agrémentant les parcours fictifs des héros au sein des premiers textes, elles connaissent au fur et à mesure une évolution qui leur permet non seulement d’assumer les fonctions du personnage principal, mais qui les transforme même en matrice des récits romanesques. L’étude présente, divisée en trois parties, se propose une écoute attentive de la voix du féminin chez l’écrivain. Premièrement, c’est la voix de l’Autre qui s’exprime d’abord dans le silence, puis apporte l’espoir en véhiculant les valeurs précieuses des cultures non occidentales ; deuxièmement, c’est la voix de l’origine, car d’un côté, les héroïnes se lient étroitement aux divinités féminines dans des mythologies fondatrices de différentes civilisations, de l’autre côté, l’essence féminine s’assimile aux quatre éléments – la terre, l’eau, le vent et le feu – qui constituent les forces élémentaires du cosmos ; et dernièrement, c’est la voix résonnante dans la transmission et dans l’écriture, qui met en relief la tradition orale et la musicalité des mots. Bref, la voix du féminin dans l’œuvre de Le Clézio peut être pensée tour à tour comme une possibilité de rencontre, un moyen de retour à l’origine et un choix esthétique dans la création artistique. Dans ces trois perspectives, la voix du féminin se présente sans doute comme une « voie » privilégiée, suivant laquelle le romancier poursuit ses quêtes dans la littérature.

  • Titre traduit

    The voice of the female in Le Clézio’s works


  • Résumé

    In the works of Le Clézio, the female characters have been staying under the male characters for a long time and are usually put as the background to make the stories more interesting. But gradually there is a change that the females are not only the main characters but the principal ones. This study, divided in three parts, proposes a thorough study of the voice of the female in Le Clézio’s works. First of all, it’s the voice of “the Other” which expresses itself in silence, then it brings hope by importing the precious values of non-western cultures; secondly, it’s the voice of the origin, because on one hand, the female characters have a very close link to the goddesses in different civiliasations’ cultures; on the other hand, the essence of the female is linked to the four elements : earth, water, wind and fire – which are the elementary forces of the cosmos; and finally, it’s the resonant voice in the transmission and in the writing which brings forward the oral tradition and the music of the words. In brief, the voice of the female in Le Clézio’s works can be seen as a probable meeting, a way of returning to the origin and an esthetical choice in art creation. From the three perspectives, the females’ voice may be presented as a privilege in which the novelist can carry on his quest in his literature as in his real life.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (366 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 337-363

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3822
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.