La relazione attore-spettatore : storia, ipotesi e esperimentazioni per lo studio del livello neurobiologico

par Gabriele Sofia

Thèse de doctorat en Etudes théâtrales

Sous la direction de Clelia Falletti et de Jean-Marie Pradier.

Soutenue en 2011

à Paris 8 en cotutelle avec l'Università degli studi La Sapienza (Rome) .


  • Résumé

    La présente thèse est une enquête inter- et pluridisciplinaire sur les spécificités neurobiologiques qui caractérisent l’organisation du comportement de l’acteur et du spectateur engagés dans une relation théâtrale. La thèse est composée de trois parties.  - La première partie propose un parcours historique des collaborations les plus significatives entre spectacle vivant et neurosciences depuis les années ‘60 jusqu’à aujourd’hui. - La deuxième partie est une mise en place des hypothèses sur comment croiser les paradigmes neuroscientifiques contemporaines avec les approches de l’ethnoscénologie et de l’anthropologie théâtrale pour l’étude de la relation acteur-spectateur. - La troisième partie est constituée présente une expérience neuroscientifique menée avec des acteurs. Depuis mars 2010, une collaboration a été mise en place avec le neurophysiologue Giovanni Mirabella et son équipe. Cette collaboration a donné lieu à des expériences visant à repérer des spécificités dans l'embodied cognition de l'acteur. Malgré leur caractère encore exploratoire, et bien qu'ils soient à l'évidence susceptibles de changements ultérieurs, les premiers résultats obtenus nous suggèrent les premiers résultats obtenus nous suggèrent certaines différences entre les stratégies d’embodied cognition des acteurs et celles des spectateurs.

  • Titre traduit

    ˜The œactor-spectator relationship : history, hypotheses and experiments towards the study of the neurobiological level


  • Résumé

    This thesis is an inter- and pluridisciplinary research about the neurobiological behaviour of the actor and the spectator involved in a theatre relation. It is divided into three parts: 1 – The first part proposes the historical reconstruction of the collaboration between the performing arts and neuroscience from the ’60s up to now. 2 – The second part proposes some hypothesis about an interdisciplinary crossing between the contemporary neuroscientific paradigms and the methodologies of Theatre Antropology and Ethnoscenology in order to study the actor-spectator relationship. 3 – The third part presents some empirical experiments about actors and non-actors realized since 2010 in collaboration with the neurophysiologist Giovanni Mirabella and his team with the aim to find some neurobiological traces of actor training in the embodied cognition strategies. A group of actors, coming from some of the most representative Italian groups and with more than 15 years of daily physical training, was matched with a control group of non-actors. The results have shown some differences in the actor’s embodied cognition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (543 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 519-542

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3477
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.