Alteridad y existencialismo en la Argentina

par Marcelo Velarde Cañazares

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Hugo Edgardo Biagini et de Patrice Vermeren.

Soutenue en 2011

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse est le résultat d’une recherche sans précédent, portant sur la question de l’altérité et ses variations chez les philosophes existentialistes argentins, et notamment dans l’œuvre de Miguel Angel Virasoro (1900-1966). La méthode utilisée se fonde sur une articulation dynamique de la méthode herméneutique et historiographique, afin de découvrir les liens entre la pensée et ses conditions d’émergence institutionnelles et idéologiques. Les travaux accomplis n’ont pas uniquement conduit à examiner et interpréter les formes complexes de pensée visant la question de l’altérité, mais à mettre en relief et à comprendre également le défi qu’ont dû affronter ces philosophes-là à l’égard de l’altérité de leurs propres pensées, l’activité philosophique n’étant pas encore suffisamment consolidée dans leur pays à cette époque. La thèse montre alors les fonctions émancipatrices de leurs conceptions de l’altérité, associées aux propositions humanistes où la réalisation de la liberté est une réalisation historique en commun. Le présent travail est construit en trois parties, dont la première et la deuxième développent la problématique, respectivement sur les plans historique et théorique, tandis que la troisième partie répond à un autre objectif visé par cette recherche : confronter cette problématique au présent et à l’avenir de la philosophie latino-américaine.

  • Titre traduit

    Alterity and existentialism in Argentina


  • Résumé

    This thesis is the result of an unprecedented research on the question of alterity and its variations in the works of Argentinian existentialist philosophers, especially in that of Miguel Angel Virasoro (1900-1966). The employed method relies upon a dynamic articulation of both the hermeneutical and the historiographic methods, with the aim of discovering the bonds between thoughts and its institutional as well as its ideological conditions of emergence. In this way, the research led not only to consider and interpret the complex forms of thinking about alterity but also to highlight and understand the challenge faced by those philosophers regarding their own thoughts’ alterity, while the philosophical activity in their country was not yet strong enough at the time. The thesis shows then the emancipating functions of their conceptions of alterity, committed to forms of humanism where liberty’s realization is an historical and collective one. This work is assembled in three parts, the first and the second of them develop the problem in the historical and in the theoretical fields respectively, whereas the third and last part deals with another aim of the research: to confront this problem with present and future of Latin American philosophy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (VIII-434 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 423-434

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3386/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.