La philosophie et son double : vers la double affirmation du corps-pensée

par Maria Consuelo Pabón Alvarado

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Stéphane Douailler.

Soutenue en 2011

à Paris 8 .


  • Résumé

    La thèse a comme départ la nécessité d’affirmer le corps et la pensée à travers « l’acte » double. Tant éthique qu’esthétique, un tel acte implique le courage de sortir de soi-même et des perceptions ordinaires pour construire des réalités nouvelles. Le double apparaît à celui qui, laissant des rapports représentatifs pris dans la ressemblance et dans l’identité, fournit l’effort d’abandonner ses limites et essaie de saisir comme « autre » réalité le «  double de la vie » invoqué par A. Artaud dans le  Théâtre et son double. Créatif, créateur de simulacres et de puissances du faux, cet acte  se comprend aussi avec G. Deleuze comme étant « la répétition la plus exacte qui a pour corrélat le maximum de différence ». Qui accomplit cet acte ? Des forces impersonnelles qui vont au-delà l’humain, précipitent la cruauté, font passer du sujet réfléchissant à un acte de création impersonnel. Qui agit ? Non pas l’individu mais une volonté de création cosmique et la puissance même de la terre. L’acte du double est tragédie, cruauté et forçage emportant le corps-pensée dans un rapport extrême avec la vie et avec la mort. La thèse s’efforce d’en déchiffrer l’action et la présence chamaniques depuis les univers postulés par le mythe et la préhistoire philosophique jusqu’aux éclairs dessinés par G. Deleuze au sein de la tradition. Elle en restaure en écho à C. Castadena la part de fabulation initiatique en même temps qu’un pouvoir guérisseur qui fait retrouver la croyance dans le monde et permet de revenir à lui transformé.

  • Titre traduit

    Philosophy and its double


  • Résumé

    The starting point in this thesis is the need to assert the unity between body and mind through the “act” of double. It is an act that is both aesthetic and ethical, it implies an effort to transcend the self and ordinary perceptions in order to construct new realities. The double manifests to those who are able to detach from the parameters of representation that trap us into similarities and identity. It manifests to those who make an effort to abandon their limits and to grasp this “other” reality as "the double of life", as called for by Artaud in his Theater and its Double. It is creative, it creates an enactment and creates the power of what is false, in what G. Deleuze understands to be “the most exact enactment that correlates to the maximum of difference”. Who performs this act? Impersonal forces that go beyond the human realm perform this act, they precipitate cruelty, and force us into transcending subjective reflection and move us towards an act of impersonal creation. Who acts? It is certainly not the individual who does, but the cosmic will to create and the power of the earth itself. The act of double is tragedy, cruelty and force because it enwraps the body-mind in an extreme relation with life and death. This thesis aims to decipher both this act and the presence of shamanism in the universe brought forth by myth and the prehistory of philosophy, all the way up to the ideas of G. Deleuze who stands at the heart of this tradition. It echoes C. Castañeda in that it is an act of initiation that restores belief in this world allowing us to return transformed. The Double, the cruelty, the creative act, the effort, to step out of one’s self, impersonal forces, forces of the earth, sacred plants, sacred medicinal plants, will to power, the will to create in the cosmic realm, Repetition of the Difference, simulacra, the power of the Signifier, Acts of Fabulation, Acts of Resistance (Existence), philosophy and the Theater of Cruelty, the sacrifice, the ritual, the myth, staging a scene for Psychological or spiritual healing, healing and creating, prescient thinking, mysteries, trance, ecstasy, mystical introspection, inherent body thought, mystical states, the outer limits between life and death, shamanism, initiation experiences, heightened perception, out of body experiences. Getting out one’s self, of one’s own boundaries, from the duality of perceptions and representations, of the identity, of the duplicate, and its reflections. To ratify the act, the random forces of life, the creation of multiple realities, a cosmic subjectivity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (363 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 359-363

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 3111
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.