Le crépuscule de l’humain : la critique du présent de Theodor W. Adorno.

par Juan Pablo Barrientos

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Plinio Walder Prado Junior.

Soutenue en 2011

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse analyse la réflexion de Theodor W. Adorno sur la condition de l’humain dans la société contemporaine. Elle se divise en quatre parties. Dans la première, nous examinons la critique adornienne de la société capitaliste avancée, comprise comme un système de domination qui prend la forme d’un monde administré. Dans la deuxième, nous étudions sa vision de la situation présente de la culture, notamment à travers la notion d’industrie culturelle, dispositif idéologique qui entraîne un processus global de modelage de la subjectivité. Dans la troisième, nous explorons sa conception de l’agonie actuelle de l’art, ainsi que le problème de la substitution de la culture, entendue dans son sens fort, par ce qu’il appelle une demi-culture. Dans la quatrième partie, nous essayons de reconstruire la théorie adornienne de la dégradation actuelle de l’humain, à travers les concepts de réification, désubjectivisation et vie fausse. Finalement, dans la conclusion, nous abordons l’utopie adornienne d’une vraie humanité, faisant référence au problème du pessimisme inhérent à cette philosophie.


  • Résumé

    This thesis analyzes Theodor W. Adorno’s reflection on the human condition in the contemporary society. It consists in four parts. In the first one, we examine Adorno’s critique of the late capitalist society, understood as a domination system which takes the form of an administered world. In the second part, we study his vision of the present situation of culture, especially through the notion of the culture industry, ideological apparatus which leads to a global process of subjectivity modeling. In the third one, we explore his conception of the current agony of the arts, as well as the problem of the substitution of culture, understood in its emphatic sense, for what he calls a semi-culture. In the fourth part, we try to reconstruct Adorno’s theory of the present degradation of the human, through the concepts of reification, desubjectivisation and false life. Finally, in the conclusion, we address the Adornian utopia of a true humanity, making reference to the problem of the inherent pessimism of this philosophy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (408 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 395-408

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3054
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.