Constructions spatiales et utilisation de l’espace en Langue des signes française

par Clarine Tranchant

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Christian Cuxac.

Soutenue en 2011

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse décrit de manière exhaustive les moyens linguistiques utilisés dans un domaine privilégié de la langue des signes à savoir la spatialité. La méthodologie employée a été d’abord d’interroger les données qui mettent en lumière les constructions spatiales dans tous les types de discours puis de décrire les éléments employés pour une utilisation pertinente de l’espace. Le modèle de Cuxac (2000) nous amène à discerner deux types de possibilités proposées aux locuteurs ; ils peuvent dire sans intention de montrer et dire en montrant. Mon hypothèse a été de découvrir si ces deux stratégies discursives sont présentes lors de relations spatiales et dans l’utilisation de l’espace dans tous les types de discours. Nous avons trouvé que ces stratégies mettent en lumière des moyens iconiques avec des portions d’espace (que nous avons appelé OXYi) et des moyens standardisés. Nous pensons que la langue des signes nous interroge sur les modes cognitifs et linguistiques de saisie du monde. Je n’exclue pas le rôle de l’iconicité présente au sein des langues des signes, au contraire il est le principe organisateur de la langue notamment dans le domaine de l’espace.

  • Titre traduit

    Spatial construction and use of space in French sign language


  • Résumé

    For our research, we try to describe exhaustively the linguistic way used in a special field of sign language namely spatiality. The methodology is first to query the data that highlight the spatial constructions in all types of speech and then trying to describe the elements used for the appropriate use of space. The Cuxac’s semiotic model (2000) leads us to distinguish two types of opportunities available to speakers and can say without intending to show and say, pointing. My assumption was to discover whether these two discursive strategies are present at spatial relationships and the use of space in all types of speech. We found two solutions to say in sign language: tell in showing and tell without showing. These possibilities use two types of linguistic means: iconic means with spaced loci (portions of space that I called Oxyi), or standard unit. We believe that sign language questions us on how cognitive and linguistic input in the world. Unlike many authors we do not exclude the role of iconicity presented in sign language, instead it is the organizing principle of language particularly in the field of space.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (359 f., [13] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 335-359

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3052/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.