L'oeuvre de la marche : créer dans les pas d'artistes flâneurs : éléments théoriques pour une cartographie sonore et mouvante d'espaces d'ambulation en expansion

par Julia Drouhin Kok

Thèse de doctorat en Arts plastiques, photographie

Sous la direction de Daniel Danétis et de Roberto Barbanti.

Soutenue en 2011

à Paris 8 .


  • Résumé

    Intitulée L’oeuvre de la marche : créer dans les pas d’artistes flâneurs - Éléments théoriques pour une cartographie sonore et mouvante des espaces d’ambulation en expansion, notre recherche propose d’interroger la fécondité potentielle de pratiques artistiques plasticiennes qui font du corps actif en marche, l’élément moteur d’espaces de créations transversales à parcourir. Il s’agit d’examiner les enjeux théoriques de ces « dé-marches » artistiques, la marche constituant par excellence un mode de déplacement réputé pour sa lenteur, à une époque où la société impose un rythme accéléré et une occupation effervescente des territoires qui vont à l’encontre de telles pratiques. Notre recherche théorique s’adosse pour ce faire, à notre production artistique personnelle, et un travail de terrain nourri par des entretiens avec nombre d’artistes qui placent le déplacement au cœur de leur création. Selon nous, la représentation élaborée par nos sociétés occidentales concernant l'espace dans lequel nous évoluons a été jusqu’à présent principalement rétinienne mais se révèle de plus en plus définie dans sa dimension sonore. Aussi, proposons-nous d’évaluer sous cet angle, l'intérêt plastique de multiples espaces d’ambulation à travers des thématiques développées par l'acte créatif de la marche : créations paysagères, urbaines, mobiles, en réseaux, en archipels, ou constellations. Notre propos consiste à examiner les paysages dans leur dimension plastique sonore et visuelle et l’usage qu’en font les artistes, témoins sensibles d’une ère de la mobilité, pour construire un devenir des espaces d’ambulation sous forme d’utopies mobiles.

  • Titre traduit

    The art of walking


  • Résumé

    Entitled The art of walking, creating in the footsteps of artist wanderers - Theoretical elements for sound mapping of moving and expanding ambulation spaces, our research proposes to examine the potential fertility of the practices of visual artists who actively use the body in walking as the motor element of transversal creations that can be explored. It examines the theoretical issues of this artistic practice, walking being a mode of travel known for its slowness, at a time when society imposes an accelerated pace and effervescent occupation of territories that go against such practices. Our theoretical research is backed by a personal artistic production, supported by conversations with many artists whose movement is the heart of their creation. In our view, the representation developed by Western societies of the space in which we operate has been so far mainly visual but proves to be more and more defined through its sound dimension. Therefore, we propose to evaluate through this perspective, the interest of many areas of artistic ambulation around themes developed by the creative act of walking: creative landscape, urbanism, mobility, networks, archipelagos or constellations. Our proposal is to examine the landscapes in their sound and visual dimensions and the way they are used by artists, sensitive witnesses of an era of mobility, to build future spaces of ambulation as mobile utopias.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (607,196 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 589-603. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3028/1,2,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.