L' esthétique théâtrale du Minjok-guk (théâtre populaire coréen) en résonance avec l'esthétique de Brecht

par Jae-Il Lim

Thèse de doctorat en Théâtre et danse

Sous la direction de Philippe Tancelin.

Soutenue en 2011

à Paris 8 .


  • Résumé

    Le Minjok-guk, sorte de théâtre populaire ou d’intervention coréen, dont l’évolution de l’esthétique, depuis les années 1970, mais qui se poursuit encore de nos jours, repose sur des traditions folkloriques, possède étonnamment avec le Théâtre de Brecht certains points communs, en tant que théâtres non aristotéliciens, de par leurs structures dramatiques ouvertes, leurs références directes à des problèmes sociaux, les rôles du narrateur et des musiciens, le refus du quatrième mur, la non-identification du public aux personnages présents sur scène. Cette recherche s’efforce donc de déterminer d’où proviennent véritablement le concept théâtral et les effets de distanciation présents dans le théâtre populaire coréen, mais aussi de cerner le rôle du spectateur lors de la représentation théâtrale, éléments qui révèlent toutefois des différences fondamentales entre le théâtre oriental héritier de théâtres traditionnels et le théâtre occidental basé sur le réalisme ainsi que sur une toute autre histoire culturelle.


  • Résumé

    The Minjok-guk is a genre of popular Korean play or theatrical intervention, the esthetics of which have, from the 1970s until today, been based on popular folk traditions, but which also show a surprising commonality with those of Brechtian Theater. Both theater genres are derived from a non-Aristotelian tradition, share open dramatic structures, make direct reference to social issues, have interactive/participating roles for the narrator and musicians, deny the ‘fourth wall’, and are characterized by the non-identification of the audience with the characters on stage. Thus, this research seeks to identify the true source behind the Korean conception of popular theater and the alienating effects present therein. It also seeks to analyze the role that the spectators play in the production, elements of which reveal fundamental differences between eastern theater, heir to certain traditional forms, as compared to western drama’s realism with its roots emanating from an entirely different cultural heritage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (472 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 341-361. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2983
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.