Production d'ondes gravitationnelles par les cordes cosmiques avec jonctions

par Alejandro Bohé

Thèse de doctorat en Physique théorique

Sous la direction de Pierre Binétruy.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    Les cordes cosmiques sont des objets prédits dans de nombreux modèles visant à décrire l'univers primordial mais n'ont jusqu'ici jamais été observées. Une des pistes les plus prometteuses pour y parvenir repose sur le fait qu'elles émettent des sursauts d'ondes gravitationnelles (lors d'événements drastiques sur les cordes appelés cusps et kinks) qui pourraient être détectés par la génération actuelle d'interféromètres terrestres (LIGO-VIRGO) ou par le futur interféromètre spatial LISA. Dans cette thèse, nous nous intéressons à une classe particulière de modèles de cordes cosmiques dans lesquels des jonctions (des points où plusieurs cordes sont attachées) peuvent se former. Nous présentons tout d'abord la formation et l'évolution des cordes avec et sans jonctions. Nous montrons que les cordes avec jonctions contiennent en général beaucoup plus de kinks que les cordes standard. Par conséquent, le signal émis par un réseau de cordes avec jonctions diffère de façon significative des prédictions dans le cas sans jonction. Nous discutons du caractère observable de ce signal et des contraintes sur l'espace des paramètres des cordes.

  • Titre traduit

    Emission of gravitational waves from cosmic strings with junctions


  • Résumé

    Cosmic strings are predicted to form in a wide variety of models in the early universe but so far, they have never been observed. One of the most promising ways to do so relies on their emission of gravitational wave bursts (at singular points on the strings called cusps and kinks) which could be detectable by the current generation of interferometers (LIGO-VIRGO) or by the future space interferometer LISA. In this thesis, we focus on a particular class of models of cosmic strings in which junctions (points at which several strings are attached) can form. We first discuss the formation and the evolution of cosmic strings with and without junctions. We show that strings with junctions generally contain many more kinks than ordinary cosmic strings. Consequently, the signal from a network of loops with junctions differs significantly from the predictions for ordinary strings. We discuss the observability of this signal and the associated constraints on the parameter space of the strings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (256 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 184 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2011) 203
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.