Etude de l'initiation du processus de réparation de l'ADN couplée à la transcription par pinces magnétiques

par Kévin Ho Wan

Thèse de doctorat en Frontières du vivant

Sous la direction de Terence Strick.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Single-Molecule Studies of the Initiation of Bacterial Transcription Coupled Repair


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La réparation de l'ADN couplée à la transcription (TCR), qui cible les lésions de l'ADN perturbant la progression du complexe d'élongation au cours de la transcription, est un mécanisme important dans le maintien de l'intégrité du génome. La TCR est retrouvé aussi bien chez les procaryotes que chez les eucaryotes. Certaines maladies héréditaires humaines, comme le syndrome de Cockayne, sont associées à des anomalies dans cette voie de réparation. Chez la bactérie Escherichia coli, la translocase TRCF, produit du gène mfd, joue un rôle central dans cette réponse cellulaire: elle reconnaît une ARN polymérase bloquée en élongation, dissocie le complexe d'élongation et recrute la machinerie de réparation UvrABC. Nous avons étudié le mécanisme de la TCR par micromanipulation de molécules d'ADN individuelles à l'aide d'une pince magnétique. Cette approcha nous a permis de suivre la dissociation d'une ARN polymérase par TRCF en temps réel. L'analyse de la distribution des temps de dissociation du complexe d'élongation à différentes concentrations de TRCF nous a permis de mettre en évidence et de caractériser les étapes cinétiquement limitantes du recrutement de TRCF et de son activité catalytique au cours de la TCR. Ainsi, notre étude montre que la dissociation de TARN polymérase par TRCF se fait en 3 étapes: (i) recrutement de TRCF sur la polymérase bloquée, (ii) activation de TRCF et initiation de la dissociation par réenroulement de 2/3 de la bulle de transcription et (iii) dissociation complète de l'ARN polymérase. Nous proposons que cette dernière étape, dont la durée est relativement longue, permettrait à TRCF de recruter les enzymes de réparation par interaction directe.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([120] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 129 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2011) 191
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.