Caractérisation d'un interactome virus-hôte : l'exemple du virus du Chikungunya

par Mehdi Bouraï

Thèse de doctorat en Microbiologie et virologie

Sous la direction de Frédéric Tangy.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Characterization of a virus host interactome : the example of Chikungunya virus


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Récemment, la levée de nombreux verrous technologiques a permis le développement de la « génomique fonctionnelle », désignant l'approche systémique appliquée à la biologie moléculaire et cellulaire. Les virus, parasites intracellulaires obligatoires, interagissent avec de nombreux composants de la cellule afin de se répliquer. Mieux définir les interactions entre les protéines virales et cellulaires permet de mieux comprendre le cycle de réplication et la pathogenèse virale, et ouvre la voie à de nouvelles approches thérapeutiques innovantes. Au cours de mon travail de thèse, j'ai cherché à définir la carte d'interaction, ou interactome, du virus du chikungunya (CHIKV), virus dont les interactions avec la cellule à l'échelle moléculaire restent encore mal connues. J'ai pour cela utilisé des approches par double-hybride à haut débit en levure (HT-Y2H) et de validations en cellules de mammifère (notamment la technique de protein complémentation assay ou PCA). Nous avons criblé toutes les protéines matures du CHIKV contre 3 banques différentes d'ADNc humains, et une banque normalisée de 12. 000 ORFs (open reading frame) humaines entières. Nous avons ainsi mis en évidence 22 interactions dont la plupart impliquent la protéine non structurale 2 (nsP2) du CHIKV. Parmi les interacteurs cellulaires mis en évidence, nous avons pu montrer le rôle important joué par hnRNP-K (heterogeneous nuclear ribonucleoprotein K) et l'ubiquiline 4 dans la réplication du virus in vitro. Par ailleurs, nous avons démontré l'implication de la protéine TTC7B (tétratricopeptide 7B) dans l'activité d'inhibition transcriptionnelle induite par la protéine nsP2 du CHIKV. Les techniques utilisées au laboratoire m'ont également permis de participer à la caractérisation de trois interactions virus-hôte identifiées par un autre étudiant en thèse du laboratoire et jouant un rôle dans la réplication du virus de la rougeole (VR) et du virus parainfluenza humain (hPIV3). J'ai notamment pu cartographier avec précision des domaines peptidiques impliqués dans ces interactions, grâce à une technique adaptée du Y2H. Ce travail m'a donc permis d'appréhender les techniques actuelles permettant de définir les interactomes virus-hôte, et de proposer ainsi une carte d'interactions virus-hôte pour le CHIKV, mais aussi d'apporter des éléments de réponses quant aux mécanismes viraux impliquées dans le cycle réplicatif et la pathogenèse de ce virus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([280] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 239 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2011) 183
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.