Application de nanotubes de carbone et d'oligomères électroactifs pour des capteurs électrochimiques à ADN : une nouvelle stratégie pour une détection directe et sélective de l'hybridation

par Qidong Zhang

Thèse de doctorat en Surfaces, interfaces, matériaux fonctionnels

Sous la direction de Minh Chau Pham et de Benoît Piro.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Application of carbon nanotubes and redox-active oligomers to electrochemical DNA sensors : new strategy to make direct and selective hybridization detection


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    = Application of carbon nanotubes and redox-active oligomers to electrochemical DNA sensors : new strategy to make direct and selective hybridization detection


  • Résumé

    Ce travail concerne l'étude de nouveaux capteurs électrochimiques à ADN permettant de réaliser une détection électrochimique directe de l'hybridation (sans marquage de l'ADN ni ajout de réactifs). Les transducteurs à base de dérivés de quinone et les sondes ODN sont greffés ensemble sur la surface d'électrode. Le changement de conformation de l'ADN lors de l'hybridation provoque une variation des interactions entre les quinones et les ODN et module ainsi le signal électrochimique. L'objectif de ce travail est de renforcer ces interactions en élaborant de nouvelles interfaces de capteurs. Deux modèles originaux ont été étudiés utilisant les nanotubes de carbone à simple paroi (SWNT) et un oligomère électroactif (OANQ). L'étude électrochimique des interactions entre les quinones et l'ADN démontre que l'électroactivité de ces quinones peut être modifiée par les liaisons hydrogène formées avec les bases de l'ADN, ce qui est le principe de nos systèmes de détection. Dans le premier modèle, les transducteurs et les sondes ODN sont greffés sur des SWNT. Due à la dimension nanométrique des SWNT, ils sont proches, ce qui contribue à renforcer les interactions entre elles. Dans le second modèle, les oligomères OANQ, portant plusieurs groupes quinone, ont été greffés avec les sondes ODN sur la surface de l'électrode. Avec des dimensions similaires à celle de la sonde ODN, l'oligomère rend les interactions transducteur-ODN plus fortes. Une réponse 'signal-on' sélective a été obtenue pour ces deux modèles. L'efficacité de la transduction de l'hybridation a été améliorée par rapport aux résultats précédents.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (143 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 144 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2011) 171
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.