Caractérisation des GTPases Rab5 de Plasmodium

par Carinne Prisca Ndjembo Ezougou

Thèse de doctorat en Biologie. Génétique et immunologie des infections parasitaires

Sous la direction de Jean Dupouy-Camet.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Characterization of the three GTPases Rab5s in Plasmodia parasites


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Plasmodium, protozoaire parasite intracellulaire obligatoire, est inoculé à l'Homme par piqûre de moustiques (Anophèles), Le parasite se développe dans le foie (phase hépatique) puis dans les globules rouges (phase érythrocytaire). Cette phase, symptomatique de la maladie, est l'objet de notre étude. Pour assurer sa survie, il est donc indispensable que le parasite mette en place un trafic vésiculaire pour, d'une part, importer des nutriments (comme l'hémoglobine éryhtocytaire) et, d'autre part, exporter des protéines et des produits de dégradation à la surface et en dehors du globule rouge. L'étude des protéines responsables de la régulation du trafic vésiculaire est donc essentielle à la compréhension des mécanismes de survie du parasite. Les protéines Rab jouent un rôle majeur dans la régulation du transport vésiculaire des cellules eucaryotes. Il existe trois isoformes Rab5 chez Plasmodium : Rab5A, Rab5B et Rab5C et ce projet vise à les étudier spécifiquement. Des résultats précédents obtenus au sein de notre laboratoire ont mis en évidence chez Plasmodium une voie d'importation de l'hémoglobine impliquant Rab5A. Au cours de ce projet, nous avons donc étudié la participation des GTPases Rab5 dans le développement de Plasmodium, notamment leur implication au cours du processus d'incorporation de l'hémoglobine érythocytaire. Nous avons montré que les gènes rab5b et rab5c sont essentiels pour le développement du parasite au cours de la phase érythrocytaire. Nous avons observé Rab5C associée à l'hémoglobine et à la vacuole digestive (site de dégradation de l'hémoglobine). Nos résultats suggèrent que les vésicules d'hémoglobine endocytées sont d'abord Rab5A (+), Rab5C prendrait en charge par la suite ces vésicules en permettant leur fusion avec la vacuole digestive. Nos résultats montrent que Rab5B ne semble pas intervenir dans ce processus. Nous avons par la suite proposé un interactome des GTPases Rab5 de Plasmodium par homologie avec celui des trois orthologues Ypt51, Ypt52 et Ypt53 de Saccharomyces cerevisiae. Nous avons testé certaines prédictions entre les Rab5 et les sous-unités (régulatrice (R) et catalytique (C)) de la PKA (Protéine Kinase A, AMPc-dépendante). Nous avons montré que Rab5A interagit physiquement avec la PKA-C et la PKA-R, in vitro et in vivo, alors que Rab5B interagit physiquement avec la PKA-R. Rab5C semble interagir avec la PKA-R, mais de manière indirecte. Nous avons montré que l'incorporation de l'hémoglobine est partiellement PKA-dépendante. Nos résultats suggèrent que Rab5A recruterait la PKA aux endosomes précoces, où la PKA pourrait phosphoryler certaines «actin-binding proteins » spécifiquement, qui moduleraient par la suite le dynamisme de l'actine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (263 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 271 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2011) 161
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8576
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.