Etudes d'hypothèses algorithmiques et attaques de primitives cryptographiques

par Charles Bouillaguet

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de David Pointcheval.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Study of some Hardness Assumptions and Cryptographic Primitives


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La cryptanalyse est la science qui consiste à trouver des défauts dans des constructions cryptographiques. Dans cette thèse, nous étudions trois familles de primitives cryptographiques. Les fonctions de hachage sont des constructions itérées, où un mode opératoire précise l'usage d'une brique de base. De nouveaux modes opératoires ont été proposés suite à la découverte d'attaques contre la construction usuelle. Ces attaques exploitent des collisions internes dans la fonction de hachage. Nos résultats tendent à montrer qu'elles sont quasiment impossibles à éviter, car nous parvenons à monter des attaques en seconde préimage contre certains de ces nouveaux modes. Nous nous intéressons ensuite à la cryptanalyse de l'AES dans un modèle restrictif où la quantité de paires clair/chiffré est très faible. Nous avons construit des outils automatiques pour nous assister dans la recherche d'attaques par test d'hypothèses partielles ou par le milieu. Ces outils ont découverts des attaques surprenantes, et notamment la meilleure attaque connue contre Pelican-MAC et contre LEX. La dernière partie est consacrée à la cryptanalyse de schémas multivariés, c'est-à-dire reposant explicitement sur la difficulté de résoudre des systèmes polynomiaux en plusieurs variables. Certains de ces schémas reposent aussi sur une autre hypothèse algorithmique, la difficulté problème de l'Equivalence Linéaire de Polynômes (PLE). Nous proposons de nouveaux algorithmes pour PLE. Ceci montre qu'un schéma dont la sécurité reposerait sur PLE ne peut pas exhiber un niveau de sécurité optimal, et que la variante "sous- corps" de HFE est cassée en pratique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (309 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 367 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2011) 102
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.