Titane greffé de groupements ioniques dotés de propriétes inhibitrices de l'adhésion bactérienne : études de la réponse ostéoblastique in vitro et osseuse in vivo

par Stéphane Kerner

Thèse de doctorat en Biologie de l'os, des articulations et biomatériaux des tissus calcifiés

Sous la direction de Laurent Sedel et de Fani Anagnostou.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Titanium grafted with ionic groups inhibiting bacterial adhesion : studies of the osteoblast response in vitro and bone response in vivo


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Des surfaces à la fois antibactériennes et permettant l'ostéointégration ont été développées, afin de réduire les infections péri-implantaires. La cicatrisation osseuse autour d'implants en T16A14V dont la surface a été modifiée avec différents pourcentages de carboxylate (C) et de sulfonate (S) implantés, a été évaluée sur des fémurs de lapins à 2,4 et 12 semaines. Aucune toxicité, ni réaction inflammatoire n'avait été mis en évidence autour des implants testés aux différents temps d'implantation. L'étude histomorphométrique avait montré une différence significative (p<0,01) du BIC (contact os implant) pour des concentrations de S < 50% en comparaison du titane non greffé et non significative pour des concentrations de S ≥ 50% à 4 semaines post-implantation. La différence de BIC était non significative entre les groupes S ≥ 50% et le témoin, à 12 semaines postimplantation. La réponse osseuse observée in vivo, nous a amené à évaluer le comportement des cellules ostéoblastiques mandibulaires humaines sur les surfaces greffées par des groupements S. Ces cellules présentent les antigènes de surface des hCSMs. Elles sont pluripotentes, se différencient en ostéoblastes ou en adipocytes (en présence d'un milieu de culture adapté). Le nombre de cellules adhérentes et leur prolifération ne variaient pas en fonction des surfaces, mais leur étalement et leur différenciation ostéoblastique étaient supérieurs sur les surfaces greffées en comparaison des surfaces témoins. Ces résultats précliniques ouvrent des perspectives sur le développement des surfaces de titane bioactives ostéointégrables et inhibitrices de l'adhésion bactérienne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([147] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 120 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2011) 082
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.