Maladie de gaucher : épidémiologie et modélisation de l'évolution des marqueurs biologiques et cliniques avec et sans traitement

par Jérôme Stirnemann

Thèse de doctorat en Épidémiologie et sciences de l'information biomédicale

Sous la direction de France Mentré.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    La maladie de Gaucher (MG) est une maladie génétique lysosomale rare se compliquant d'événements osseux [EO] (ostéonécrose, infarctus osseux, fracture pathologique) non prévisibles. Certains biomarqueurs sont modifiés (augmentation de chitotriosidase, de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, de la ferritine, des phosphatases acides tartrate-résistante et diminution des plaquettes). Elle bénéficie de traitements spécifiques. Une analyse de 62 patients traités a montré que les EO survenaient avant et sous traitement ; les biomarqueurs ont été modélisés (modèles mixtes) et l'impact des pentes et des valeurs au début du traitement ont été testés sur les EO. Un focus sur la ferritine, a montré que les autres paramètres du bilan martial restaient normaux (chez 72 patients) et a décrit, pour la première fois, la ferritine glyscosylée (abaissée) chez 25 patients atteints de MG. Deux atteintes spécifiques ont été décrites : 10 patients ayant une maladie de Parkinson et 42 enfants, en s'intéressant spécifiquement aux EO. Nous avons mis en place et labellisé le Registre Français de la MG en 2009. L'analyse épidémiologique de tous les cas de MG en France a identifié 562 patients enregistrés au total ; 378 ont eu un suivi (90 décès, 46 cas de gammapathie monoclonale) ; 283 un suivi dans les 2 dernières années ; la probabilité de survenue du premier EO à 10 ans : 20. 3% (14. 1% - 26. 5%) et 19. 8% (13. 5% - 26. 1%), respectivement avant et sous traitement. Ces travaux devraient se poursuivre par l'utilisation de la modélisation des biomarqueurs sur les patients du registre pour tenter de trouver des éléments prédictifs des EO.

  • Titre traduit

    Gaucher disease : epidemiology and Modeling of the biological and clinical markers evolution with and without treatment


  • Résumé

    Gaucher disease (GD) is a rare genetic lysosmal disorder, which may be complicated by bone events [BE] (avascular necrosis, bone infarct, pathological fracture). Some biomarkers are modified (increased chitotriosidase, angiotensin converting enzyme, ferritin, tartrate-resistant acid phosphatase and decreased platelets levels). GD has available specific treatments. An analysis of 62 patients showed that BE occurred before and during treatment; biomarkers have been modeled (using mixed models) and the impact of slope and values at treatment onset were tested on BE. A particular interest has been focused on the ferritin, showing that other iron parameters remained normal (in 72 patients) and describing glycosylated ferritin in 25 patients with GD (decreased) for the first time. Characteristics of two specific complications have been described: the characteristics of 10 patients with Parkinson's disease (and 49 patients in other publications); BE incidence in 42 children with GD was analyzed (6 had BE at diagnosis and 32 during follow-up). We developed and labeled the French GD Registry in 2009. Epidemiological analysis of ail cases of GD in France identified 562 patients registered, including 378 with follow-up (90 deaths, 46 monoclonal gammopathy) and 283 with current follow-up. BE occurred before (130 BE in 67 patients), but also during treatment (60 BE in 41 patients) with respective frequencies (95% CI) of 20. 3% (14. 1% - 26. 5%) and 19. 8% (13. 5% - 26. 1%) at 10 years, respectively. These studies should continue with use of biomarkers modeling on patient registry to try predict BE.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 126 réf.

Où se trouve cette thèse ?