Etude du rôle de l'inactivation d'HNF1α dans la tumorigenèse hépatique

par Laura Pelletier

Thèse de doctorat en Bases fondamentales de l'oncogénèse

Sous la direction de Jessica Zucman-Rossi.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Study of the role of HNF1 alpha inactivation in hepatic tumorigenesis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les adénomes hépatocellulaires (AHC) sont des tumeurs bénignes rares, observés majoritairement chez la femme jeune et fortement associés à la prise de contraceptifs oraux. Environ 35% des AHC présentent une inactivation biallélique du gène HNF1A codant HNFla (Hepatocyte Nuclear Factor la). HNFla est un facteur de transcription à homéodomaine qui contrôle l'expression de nombreux gènes spécifiques du foie. Afin d'identifier les voies de tumorigenèses associées à l'inactivation d'HNFloc dans les hépatocytes, une analyse transcriptomique comparant des AHC mutés HNFla à des foies non tumoraux a été réalisée au laboratoire. L'analyse des gènes dérégulés a permis notamment de mettre en évidence une activation des voies de la glycolyse et de la lipogenèse concordant avec le phenotype stéatosique de ces tumeurs. Nous avons aussi mis en évidence la surexpression de plusieurs facteurs de croissances et d'oncogènes ainsi que l'activation de la voie mTOR dans les adénomes mutés HNFla. La plupart des dérégulations décrites dans les tumeurs mutées HNFla sont reproduites in vitro en transfectant des siRNA ciblant HNFla dans des lignées d'hépatocytes tumoraux (HepG2 et Hep3B), démontrant que ces dérégulations sont bien des conséquences de la perte d'HNFla. Par ailleurs, les lignées cellulaires transfectées avec des siRNA HNFla subissent d'importants changements phénotypiques, qui résultent en une transition épithélio-mésenchymateuse et une augmentation de la mobilité cellulaire. En conclusion, ces résultats permettent de mieux comprendre les mécanismes de tumorigenèse liés à F inactivation d'HNFla et révèlent un effet répresseur d'HNFla, qui peut notamment passer par des microARNs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (221 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 357 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS (2011) 009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.