De l'écriture de soi et ses évolutions dans les oeuvres de deux écrivaines sino-américaines : Maxine Hong Kingston et Shirley Geok-lin Lim

par Nicoleta Alexoae Zagni

Thèse de doctorat en Langue et culture des sociétés Anglophones

Sous la direction de Martine Chard-Hutchinson.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    This thesis examines certain contemporary inflections among Asian American self-referential writings. The study of the diptych The Woman Warrior : Memoirs of a Girlhood Ghosts / China Men by Maxine Hong Kingston as well as of Among the White Moon Faces : An Asian-American Memoir of Homelands by Shirley Geok-lin Lim will lead us to delineate conceptualizations of identity that testify to a specific idea of creative filiation, defined in the light of anteriority and otherness, at the intersection of generic plurality and a multiplicity of discursive forms. The first part will thus undertake an assessment of specific discursive and interdiscursive dimensions of Chinese-American texts in a diachronic perspective. In the next two sections we shall seek to identify the lines of force in the functioning of texts that assert a critical dialogism in several respects, the text of the self being written in counter-page to family, history as well as literature as intertexts. This will allow to conclude, in both cases, on an emancipatory evolution : from a mere actor - whose voice is lost in and/or when facing the polyphony of surrounding discourses or when confronted to silences, absences and losses - to auctor, the Chinese American woman writer appropriates an established genre ("nonfiction"), but expands its possibilities by showing a creative and critical intelligence that refuses to subscribe to generic principles and disturbs - as well as reconfigures - interpretative frameworks.

  • Titre traduit

    On self-writing and its evolutions in the works of two chinese american writers : Maxine Hong Kingston and Shirley Geok-lin Lim


  • Résumé

    Cette thèse examine certains infléchissements contemporains parmi les écritures autoréférentielles asiatico-américaines. A travers l'étude du diptyque The Woman Warrior : Memoirs of a Girlhood among Ghosts / China Men de Maxine Hong Kingston ainsi que du récit mémorial Among the White Moon Faces : An Asian-American Memoir of Homelands de Shirley Geok-lin Lim nous mettons en évidence des conceptualisations identitaires qui témoignent d'une certaine idée de filiation créatrice définie à la lumière de l'antériorité et de l'altérité, au croisement de genres pluriels et de formes discursives multiples. Une première partie sera ainsi consacrée à une considération des dimensions discursives et interdiscursives des textes sino-américains dans une perspective diachronique. Dans les deux parties suivantes nous chercherons à dégager les lignes de force de fonctionnements textuels qui relèvent d'un dialogisme critique à plusieurs égards, le texte du soi s'écrivant en contre-page d'intertextes familiaux, historiques, mais aussi littéraires. Cela permettra de conclure à une évolution émancipatrice : de simple actor - dont la voix se perd dans et/ou face à la polyphonie des discours qui l'entourent, ou bien devant les silences, les absences et les pertes - à auctor, l'écrivaine sino-américaine s'approprie un genre reconnu ("nonfiction"), mais en élargit les possibilités en faisant montre d'une intelligence créative et critique qui ne s'inféode pas aux principes génériques et dérange - ainsi que déplace - les cadres interprétatifs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (273, 220 p.)
  • Annexes : 478 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 124

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.