Approche lacanienne de la psychose chez la femme à partir de la dissymétrie des sexes : Compensation, suppléance et sinthome

par Constance Gard

Thèse de doctorat en Psychanalyse et psychopathologie

Sous la direction de Markos Zafiropoulos.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    La manière dont les psychoses touchent l'un et l'autre sexe se reflète dans une disparité d'expression clinique et pose ; plus particulièrement le problème de la reconnaissance de la psychose chez la femme. La différence des sexes détermine certains dispositifs de soin, de prise en charge sociale ou pharmacologique. De Freud à Lacan, ce travail met en évidence que cette dissymétrie tient à la dépendance du sujet au signifiant, lui-même indissociable de son articulation à la culture. Pour l'homme et la femme, l’accès à la symbolisation du sexe n'engage pas la même dialectique, et cette différence a des incidences remarquables tant sur les destins du lien préœdipiens à la mère qu'au niveau de la castration. En effet, le délire chez la femme est davantage abordé depuis une logique de transfert où se pose la problématique du statut de l'objet, et moins du point de vue de la métaphore délirante. Plus confrontée au réel, différentes modalités de compensations, de déclenchements psychotiques et de stabilisations sont distinguées chez la femme. Une certaine articulation de la jouissance, du corps réel et du corps imaginaire donne son caractère passionnel à la compensation imaginaire. Disjoindre Nom-du-Père et phallus nous a ainsi amené à l distinguer un usage imaginaire du père d'un nouage au père comme nom. Enfin, une clinique du sinthome rend compte d'un rapport au savoir et à l’incomplétude de l'Autre différencié selon la position du sexe. Chez la femme, rengagement du corps dans le sinthome prévaut. Les effets de frayages produits par la mise en place de relais entre corps et sinthome agencent une mise en fonction de F objet a dans une jouissance pas-toute à l’Autre

  • Titre traduit

    A lacanian Approach to psychosis in women from the perspective ot dissymmetry of sexe gender : Compensation, substitution and sinthome


  • Résumé

    In psychotic patients, the distribution between the sexes highlights a disparity of clinical expression and raises the issue of the recognition of psychosis in women. Tins sex distribution frames a number of clinical, social and pharmacological treatment strategies. From Freud to Lacan, the argument is that the evidence of this dissymmetry depends on the subject's articulation to the signifier, this very dependence being in itself essentially linked to culture. For men or women, access to the symbolization of their respective sex does not entail the same kind of dialectic. This fact has a definite clinical incidence, one the one hand, on the destiny of the preoedipal bond to the mother and, on the other hand, on the castration complex. For delusion in women is rather envisioned from the point of view of the logic of transference, in which the major issue raised is the status of the object, and much less from the viewpoint of the delusional metaphor. Because women confront more the real, we offer a series of distinct modalities of psychotic outbreak, compensation and j stabilization. A certain interrelation of jouissance with the real and the imaginary body endows the imaginary compensation \\iththe characters of passion. The disjunction between the Name-of-the-Father and the phallus have thus led to discriminate between an imaginary use of the father, and the knotting to the father as a noun. Finally, a clinical approach of the sinthome highlights a relationship to knowledge and to the incompleteness of the Other which differs between the sexes. The engagement of the body in the sinthome is shown to be prevalent in women. The facilitation effects entailed by a number of mediations between body and sinthome pave the way for a specific mode of functioning of the objet (a) in a not-all jouissance to the Other

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (462 p.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en 2021
  • Annexes : 187 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL (2011) 116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.