L'anthropologie psychanalytique de la société bio-politique : un dialogue entre la psychanalyse lacanienne et la théorie politique foucaldienne sur le corps comme lieu d'inscription du malaise dans la civilisation

par Anastasia Katsogianni

Thèse de doctorat en Psychanalyse et psychopathologie

Sous la direction de Markos Zafiropoulos.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'aspiration de ce travail de thèse est d'actualiser le projet socio-clinique freudien par l'élucidation du malaise dans la civilisation contemporaine. Prenant à la fois appui sur la théorie psychanalytique de Sigmund Freud et de Jacques Lacan et sur la philosophie politique de Michel Foucault et de Giorgio Agamben, ce travail propose une anthropologie psychanalytique de la société bio-politique, à savoir une mise en parallèle de la pathogénie qui caractérise la société moderne (clinique du social) et la pathologie subjective telle qu'elle s'exprime aujourd'hui au niveau du corps et de ses avatars (clinique du cas). Un des enjeux principaux de ce travail est de jeter un regard critique sur l'explication des phénomènes du corps (notamment des phénomènes psychosomatiques) par le biais de la théorie post-moderne de l'effondrement du symbolique. En effet, l'intérêt de cette étude des phénomènes psychosomatiques dermatologiques porte sur l'exploration de ce type de phénomènes en lien avec les processus de désymbolisation (homo sacer, être un corps, informe) et de bio-symbolisation (sujet bio-politique, avoir un corps, formes-de-vie) qui caractérisent les dispositifs de subjectivation propres à la modernité tardive.

  • Titre traduit

    The psychoanalytic anthropology of the bio-political society : a dialogue between lacanian psychoanalysis and foucauldian political theory on the body as place of inscription of the malaise in contemporary society


  • Résumé

    The aim of this Ph. D. Is to show the present relevance of Freud's socio-clinical project by clarifying thecche aut malaise in contemporary society. Based upon the psychoanalytic theory of Sigmund Freud and Jacques Lacan and the political philosophy of Michel Foucault and Giorgio Agamben, the present work proposes a psychoanalytic anthropology of bio-political society, in other words it draws a parallel between the pathogenesis that characterises modem society (clinique du social) and the pathology of the subject as expressed nowadays through the body and its vicissitudes (clinique du cas). One of the main issues of this work has been that of a critical approach of the explanation of bodily phenomena (primarily psychosomatic ones) by means of the post-modem theory of symbolic collapse. Indeed, the interest of this research into psychosomatic-dermatological phenomena consists in the exploration of this type of phenomena in relation to the processes of desymbolization (homo sacer, to be a body, formless) and bio-symbolisation (bio-political subject, to have a body, forms-of-life) which are characteristic of the apparatus (dispositifs) of subjectivization in late modernity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (408 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 439 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 099

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13232
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.