La notion de "beauté convulsive" chez André Breton et ses prolongements théoriques : rencontre de l'esthétique et du politique

par Yuko Okubo

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Jacqueline Chénieux-Gendron.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail a un double objectif: analyser l'élaboration de la notion de « beauté convulsive » dans l'œuvre de Breton afin de reconstruire la théorie du langage du poète, et examiner les relations entre esthétique et politique chez l'auteur. Au lieu de faire l'histoire du parcours politique du surréalisme, notre étude propose une relecture des textes écrits par Breton depuis les années 1920 jusqu'au milieu des années 1930, depuis la période « intuitive » et anarchiste jusqu'au rapprochement et à la rupture avec le Parti communiste en 1935, afin d'interroger le travail du politique dans la pensée esthétique du poète. Il est en effet nécessaire de restituer l'esthétique de Breton dans son contexte historique et politique si l'on veut en saisir toute la portée. La « beauté convulsive » est le nom que prend la stratégie de l'indétermination adoptée par Breton et qui lui permet de déjouer tout dogmatisme de la signification.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (285 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 249 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 081

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13044
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.