Tenir l'évanouissement : entre maîtrise intégrale et abandon anéantissant : Jean Genet et Antonin Artaud

par Véronique Lane

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Évelyne Grossman et de Ginette Michaud.

Soutenue en 2011

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    Writing the Fainting, an Annihilating Mastery : Jean Genet and Antonin Artaud


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Malgré leurs multiples points de contact, les œuvres d'Antonin Artaud et de Jean Genêt n'ont jamais fait l'objet d'un rapprochement exclusif. Si on les compare souvent, c'est de façon limitée : brièvement et sur le plan du théâtre. Or toute leur écriture est théâtrale : c'est la prémisse sur laquelle se base cette étude. D'abord, nous nous intéressons à la manière singulière dont ces deux auteurs majeurs de la modernité puisent des figures dans les textes de la mythologie et de l'histoire pour les faire intervenir dans leur propre texte (plus spécifiquement, nous analysons leur travail de « reconfiguration » à partir de la figure tragique d'Antigone, dans Antigone chez les Français et Journal du voleur). Nous examinons ensuite comment ils s'en prennent à la dialectique du jugement, dont émane la lecture univoque qu'ils récusent l'un et l'autre : d'une part en analysant les dessins d'Artaud et les nombreuses scènes d'évanouissement chez Genêt, et d'autre part les émissions qu'ils ont créées pour une même série radiophonique (Pour en finir avec le jugement de dieu et L'Enfant criminel, toutes deux censurées). Enfin, nous nous penchons sur les termes de « cruauté » et de « trahison » qu'Artaud et Genêt nous ont légués. Par ces concepts anti-conceptuels, avançons-nous, ils nous invitent à vivre comme ils écrivent, comme ils lisent : à voire la réalité. Pour le démontrer, nous proposons une micro¬lecture du Théâtre et son double d'Artaud au regard de La Sentence de Genêt, texte dont la publication posthume vient confirmer la pertinence du rapprochement que nous établissons dans ce travail, qui constitue donc la toute première étude comparative approfondie de leurs œuvres.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (282 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 102 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2011) 077

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13020
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.